Commerce extérieur du Pérou (2022/2023)

Le commerce extérieur péruvien a atteint un record de 117,8 Md USD (+5%/2021), avec un montant d’exportations de 63 Md USD (+3,7%/2021 et +46,1%/2020) et 54,5 Md USD d’importations (+17%). Le Pérou enregistre un excédent commercial de 8,5 Md USD, avec un taux de couverture de 116%. Cependant, les résultats obtenus au premier trimestre 2023 montrent une tendance contraire et affichent une baisse générale des échanges malgré les bonnes performances de certains produits stratégiques.

 

Parmi les principaux secteurs d'exportation en 2022, on distingue :

  • Le secteur minier métallique avec 35 Md USD en 2022 (-7% par rapport à 2021), soit 55% du total des exportations ; le cuivre représentant 31% du total (19 Md USD), l’or (7,5 Md USD) et le zinc (2,7 Md USD). Au T1 2023 le secteur est en baisse de 2,1% par rapport la même période en 2022 malgré la reprise du cuivre (+6,9%).
  • Le secteur agricole (traditionnel et non-traditionnel) avec 9,8 Md USD (+12,3%). Le Pérou est important exportateur de myrtilles (1er ; 1,4 Md USD ; +14,8%), raisins (1er ; 1,3 Md USD ; +8,9%), et avocats (3e ; 974 M USD ; -10,8%). Au T1 2023, les exportations agricoles connaissent une légère baisse de 1,3% par rapport à la même période en 2022 en raison de la chute des ventes de café (-70,4%).
  • Le secteur des hydrocarbures avec 6,15 Md USD (+57,9% par rapport à 2021 ; +314% par rapport à 2020 ; +97% par rapport à 2019) Au T1 2023, les hydrocarbures sont en baisse de 31,8%, en raison notamment du fort recul des ventes de gaz naturel (-50,9%).
  • Le secteur de la pêche, avec 4,2 Md USD (+13,5% par rapport à 2019) soit 6,4% des exportations. La farine de poisson totalise à elle seule 1,8 Md USD. Au T1 2023, le secteur de la pêche a connu une croissance de +4,4% avec des performances variées en partie dues au phénomène El Niño : calamar géant (+208%) ; farine de poisson (-6,8%).

Au T1 2023, la tendance générale des exportations évolue.  Elles ont baissé de -4,8% par rapport à la même période en 2022.

Avec 20,8 Md USD en 2022, la Chine est le premier client du Pérou, concentrant 33% des exportations (-1,8%/2021) suivi des États-Unis avec 14% (8,6 Md USD ; +19,8%) ; viennent ensuite le Japon avec 5% (3 Md USD) et la Corée du sud avec 4% (2,7 Md USD). La France est le 23ème client (26ème en 2021) du Pérou avec 0,56% des exportations soit 347M USD (+56%/2021).

 

Parmi les produits importés en 2022, on distingue : 

  • Les matières premières et produits intermédiaires avec 29 Md USD (+31,2%) soit 54,6% du total des importations ; avec les combustibles comme principale importation (+71,7% ; 10,2 Md USD), ainsi que les achats d’intrants pour l’agriculture (+55,4% ; 1,1 Md USD), des « intrants pour l’industrie textile » (+16,1% ; 1,2 Md USD) et des « intrants de l’industrie avicole » (+11,9% ; 1,88 Md USD). Au T1 2023, les importations de matières premières et de produits intermédiaires ont baissé de 11.3%, notamment à cause de la chute des « intrants de l’industrie textile » (-34,4%), et de « l’industrie du plastique » (-45,9%)
  • Les biens d’équipement, avec 13,9 Md USD (+0,8%) soit 25,6% des importations ; dont les « équipements de transport » (3,46 Ms USD ; +5%) et les « matériaux de construction (1,44 Md USD ; -5,3%). Au T1 2023 les achats de biens d’équipement ont baissé de 8%, notamment en raison d’une moindre acquisition d’équipements industriels (-10,5%) et de matériaux de construction (-25,5%).
  • Les biens de consommation, avec 10,8 Md USD (+8,1%) soit 19,8% des importations dont les biens non-durables représentent 6,43 Md USD (+12,2%) et les biens de consommation durables (4,3 Md USD). On peut relever les véhicules destinés aux particuliers (1,6 Md USD ; +20,4%), vêtements (1,63 Md USD ; +16%) et des produits de nettoyage et de toilette (657 M USD ; +15,2%). Au T1 2023, ces biens de consommation reculent de 0,1% (+36,5% pour les véhicules destinés aux particuliers, -22,6% pour les appareils électroménagers, -8% pour les vêtements, et +11,2% pour les produits de nettoyage et de toilette.

Au T1 2023 le total des importations ont baissé de 8,2% par rapport au T1 2022.

Avec 13,8 Md USD, la Chine est le premier fournisseur du Pérou en 2022, concentrant 25,3% des importations (+7,5%/2021) suivi des États-Unis avec 24% (13,3 Md USD ; +49,8%), du Brésil avec 7% (3,84 Md USD) ; de l’Argentine avec 5% (2,68 Md USD) et du Mexique avec 3% (1,9 Md USD). La France est le 23ème fournisseur du Pérou avec 0,62% des importations soit 371M USD (+14% /2021).

 

Publié le