Relations économiques bilatérales

 
Relations économiques bilatérales - Les échanges commerciaux France-Mozambique
 


- après quasiment une décennie de progression, les échanges franco-mozambicains (E+I) ont nettement reculé en 2017 (148 Mios€) et se maintiennent depuis (147 Mios€ en 2018) ; 

- la France enregistre un solde déficitaire : (i) la baisse de nos exportations (30 Mios€) s’explique par la fin des livraisons de navires et de médicaments qui représentaient 77% de nos ventes jusqu’en 2016, (ii) par contre, nos importations (117 Mios€) sont soutenues et concentrées sur le charbon, les pierres précieuses, l’aluminium, les produits de la pêche et de l’aquaculture ;

- Le Mozambique reste un partenaire modeste de la France mais suscite de forts espoirs pour le futur. Vu du Mozambique, la France est le 6ème pays-client, et son 27ème pays-fournisseur avec une part de 0,5%.
 

 

1. Après une décennie de progression, les exportations ont chuté en 2017, après la fin des livraisons de navires et de médicaments.

- alors qu’ils étaient en hausse depuis quasiment une décennie, les échanges (E+I) de la France avec le Mozambique sont revenus à 147 Mios€, leur niveau de 2012. Cette évolution s’explique principalement par la chute de nos exportations en 2017 (-81%), après la livraison des plusieurs navires et de médicaments. La fin des livraisons a inversé le solde commercial  qui est devenu déficitaire pour la France à -87 Mios€ ;

- le Mozambique reste un partenaire commercial modeste de la France (0,01% de nos exportations et 0,02% des importations), à rapprocher à l’étroitesse de son économie : PIB de 15,1 Mds$ en 2019 soit 484 $/hab.

 
2. Les échanges franco-mozambicains sont déséquilibrés au profit du Mozambique.

- les exportations vers le Mozambique sont au niveau modeste de 30 Mios€ en 2018 et apparaissent diversifiées. En lien avec les grands projets miniers et agro-industriels, les principaux produits exportés sont les matériels électriques (36,3%), les machines et biens d’équipements (19,6%), les matériels électroniques (5,3%), les matériaux de construction (4,3%). On trouve aussi un flux régulier de produits agroalimentaires (10,1%) et de biens de consommation divers (8,4%) ;

- les importations de la France sont concentrées sur quatre produits : le charbon (36,3%), les pierres précieuses dont notamment les rubis (36%), l’aluminium (13,1%), les produits de la pêche et de l’aquaculture (6%). Cette structure apparaît relativement stable d’une année à l’autre ;

- au total, la France enregistre un déficit commercial de 87 Mios€ avec le Mozambique.

 


Commentaire :
Des échanges commerciaux modestes, impactés par le ralentissement économique à partir de 2016. Les volumes devraient recommencer à progresser à compter de 2020 avec le démarrage des grands projets gaziers dont celui de Total. Plusieurs entreprises françaises ont remporté récemment d’importants contrats dont les effets ne manqueront pas de se faire sentir.

* * * * *

 
Annexe 1 : Evolution des échanges commerciaux franco-mozambicains (source : Douanes françaises).
  Echanges
  
 
Annexe 2 :
- Principaux postes d’exportation de la France en 2018 :
 E

 

- Principaux postes d’importation de la France en 2018 :
 I
 

 

 

 

Publié le