Indicateurs et conjoncture

1. Situation économique et financière

Pays de 32 millions d’habitants en passe d’accéder au rang de pays développé, la Malaisie est la 4ème puissance économique de l’ASEAN en termes de PIB (314,5 Md USD en 2017), et la 3ème derrière Singapour et le Brunei en termes de PIB par habitant (9 812 USD en 2017). La Malaisie est dotée d’une économie de marché diversifiée : services (54% du PIB), industries manufacturières (23%), hydrocarbures et mines (8,4%), agriculture (8,2%), et construction (4,6%). L'État joue un rôle économique de premier plan au travers des Government Linked Companies et les plans quinquennaux qui orientent l’activité économique. Un dispositif performant d’aides d’Etat est en place, centré sur les services, l’industrie électronique et aéronautique, ainsi que les industries de production aval à partir des ressources naturelles du pays (hydrocarbures, huile de palme, caoutchouc naturel).

Les échanges commerciaux de la Malaisie sont majoritairement intra-asiatiques, la Chine étant son 1er partenaire commercial (16,4% du commerce malaisien, dont 13,5% de ses exportations) et l’ASEAN son 1er marché régional (27,5% des échanges), avec comme partenaires principaux Singapour (14,5%) et la Thaïlande (6,3%). Les pays du G3 (Etats-Unis, UE, Japon) représentent une part stable de ses échanges (26,6% dont 9,9% pour l’UE). S’appuyant sur un cadre règlementaire et institutionnel solide, une politique macroéconomique prudente, notamment en matière de déficit public (3,0% en 2017), et une ouverture aux flux de capitaux étrangers, le climat des affaires est perçu comme favorable aux entreprises et investissements. Le risque pays est jugé faible par les agences de notation, la Malaisie étant notée A3 stable (Moody's), A- stable (Standard & Poor's), A- stable (Fitch's) et A4 (risque-pays) Coface.

En savoir plus : Situation économique et financière de Malaisie (mai 2018) 

2. Commerce extérieur de la Malaisie

En 2017, les échanges commerciaux de la Malaisie ont progressé de 19% pour atteindre 412,5 Md USD. Les exportations s’établissent à 217,5 Md USD et progressent de +18,9%, à un rythme proche des importations (+19,9%), qui ressortent à 194,9 Md USD. Pour la 20ème année consécutive, la Malaisie enregistre un excédent commercial, qui s’établit à 22,6 Md USD, en hausse de 10,3%. Le fort rebond du commerce extérieur malaisien en 2017 est porté par les exportations de biens manufacturés, notamment les équipements électroniques, ainsi que par les produits pétroliers, tandis que les importations sont soutenues par les intrants de la chaine de valeur de la production électronique et les besoins de l’appareil industriel en pétrole raffiné.

En savoir plus : Le commerce extérieur de la Malaisie en 2017 (avril 2018)

3. Les enjeux économiques post-électoraux 

Les quatorzièmes élections générales organisées le 9 mai 2018 en Malaisie ont conduit au pouvoir la coalition d’opposition du Pakatan Harapan (« coalition de l’espoir »), après plus de 60 ans de règne de la coalition du Barisan Nasional, dirigée par le Premier ministre Najib Razak. Sur le terrain économique, ce changement politique majeur suscite beaucoup d’attentes de la population, auxquelles le programme économique du Pakatan Harapan (PH) répond sous la forme de « 10 promesses en 100 jours », centrées notamment sur le soutien au pouvoir d’achat des ménages, l’amélioration du cadre des affaires et le passage en revue de plusieurs investissements publics ou parapublics en cours, ainsi que certains projets bilatéraux de développement. Ce programme de soutien à la demande sera clarifié et précisé par le gouvernement en cours de constitution, car il soulève des questions sur sa mise en œuvre concrète, notamment au plan fiscal.

En savoir plus: Les enjeux économiques post-électoraux (juin 2018)

Indicateurs
Publié le