Le commerce extérieur de la Mauritanie

En 2018, les échanges extérieurs totaux de la Mauritanie ont connu une diminution de 2,2% par rapport à 2017. Le déficit commercial du pays s’est nettement réduit (-38,4%) : les exportations ont augmenté de 13,1% et les importations baissé de 10,4%. La Chine et l’Espagne demeurent les principaux partenaires commerciaux du pays, représentant respectivement 30% et 14,2% des exportations et 7,6% et 11% des importations mauritaniennes. La France voit sa part de marché augmenter en 2018, de 4,9 à 6% des importations mauritaniennes. Elle se place au 6ème rang des fournisseurs du pays. Les exportations du pays sont largement dominées par le poisson (40,8% du total, en hausse de 46% sur un an) alors que les produits pétroliers deviennent le premier poste d’importations (32,8%, en hausse de 109,9%).

Le déficit commercial se réduit nettement

Selon les données de l’Office national des statistiques (ONS), le solde du commerce extérieur mauritanien s’est amélioré en 2018, pour s’établir à -35,5 Mds MRU, contre -57,7 Mds MRU en 2017, soit une réduction de 38,4% sur un an. Les exportations ont augmenté de 13,1% sur l’année alors que les importations ont baissé de 10,4%.

Les exportations mauritaniennes connaissent une hausse de 13,1%, soutenues par les ventes de poissons

En 2018, les exportations mauritaniennes s’élèvent à 77,7 Mds MRU (1,9 Md EUR), soit une progression de plus de 13%, par rapport à 2017. Le premier poste d’exportations du pays est le poisson frais, réfrigéré ou congelé, dont les ventes s’élèvent  à 31,7 Mds MRU (780 M EUR) en 2018, soit 40,8% du total, en hausse de 46% sur un an. Les exportations de minerai de fer ont diminué en 2018, à 19,1 Mds MRU (470 M EUR), contre 22,2 Mds MRU (550 M EUR) en 2017, soit une baisse de 13,8%. Elles représentent 24,6% du total des exportations, devant l’or (15,2%), en hausse de 5,4% sur un an. Les exportations de cuivre diminuent en 2018 (-16,3%) pour s’établir à 5,6 Mds MRU (140 M EUR), soit 7,3% du total. Les ventes de farines de poisson ont augmenté de 30,4% et représentent désormais 7% du total des exportations mauritaniennes.

La Chine demeure le premier client de la Mauritanie, malgré une diminution des exportations vers la Chine de 5,8% : elles s’élèvent à 23,3 Mds MRU (580 M EUR) en 2018, contre 24,7 Mds MRU en 2017 (610 M EUR). La Chine représente 25% des exportations de poissons et farines de poissons du pays, 68% des exportations de minerai de fer et 100% des exportations de cuivre. La Suisse reste le deuxième client du pays, représentant 14,9% des exportations mauritaniennes, contre 16% en 2017. L’Espagne est à la troisième place, avec 14,2% des exportations, en hausse de 35,3% sur un an. La France est le 13ème client du pays, à 934 M MRU (23 M EUR).

Les importations mauritaniennes sont en baisse de 10,4%

Le total des importations mauritaniennes s’est établi à 113,2 Mds MRU (2,8 Mds EUR) contre 126,4 Mds MRU (3,1 Mds EUR) en 2017, soit une baisse de 10,4%. Les produits pétroliers sont devenus les premiers produits importés par la Mauritanie, à 37,1 Mds MRU (920 M EUR), représentant 32,8% du total des importations et en hausse de 109,9% par rapport à 2017. Le deuxième poste d’importations sont les biens d’équipement, représentant 22,5% du total malgré une baisse de 50,5% sur un an. Les importations de produits alimentaires s’élèvent à 19,8 Mds MRU (490 M EUR) en 2018, soit une hausse de 54,1% par rapport à 2017, et représentent 17,5% du total. 

Les Emirats arabes unis demeurent le premier fournisseur de la Mauritanie, avec 16,3 Mds MRU (400 M EUR), soit 14,4% du total, en hausse de 44,7% sur un an. L’Espagne devient le deuxième fournisseur du pays, avec 12,4 Mds MRU (310 M EUR), soit 11% du total, en hausse de 95,1% sur un an. La Belgique est le troisième fournisseur du pays, avec une part de marché de 10,9% (+50% sur un an). La France reste le 6ème fournisseur de la Mauritanie, avec une part de marché de 6% en 2018 (6,8 Mds MRU, 170 M EUR).

Publié le