Mali, relations commerciales bilatérales

Résumé : une relation commerciale bilatérale stable en dépit d’une pression concurrentielle croissante et qui se diversifie. Un volume d’échanges (334,3M€) qui reste concentré et favorable.

***

Des relations bilatérales commerciales stables et concentrées (2019)

Le Mali est historiquement l’un des pays prioritaires de notre coopération bilatérale et la France un partenaire majeur du Mali.

En dépit de son enclavement, ce dernier reste son 3ème marché sous régional derrière la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Les échanges commerciaux restent concentrés.

Les exportations maliennes vers la France sont composées essentiellement de produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l'aquaculture (59,2%), de matériels de transport (17,1%) et de produits des industries agroalimentaires (8,4%) et s’élèvent à 9,6M€. Elles sont en hausse de +7 par rapport à l’année précédente (2018).

Les exportations françaises vers le Mali concernent essentiellement des équipements mécaniques, matériel électrique, électronique et informatique (26,5%), des produits pharmaceutiques (22,2%) et des produits des industries agroalimentaires (15,7%) et totalisent 334,3M€.

Le solde commercial est favorable à la France et représente 324,7M€.

***

Une pression concurrentielle accrue mais des parts de marché stables

La France fait face à une pression concurrentielle étrangère accrue qui se diversifie notamment de la part de la Chine, de la Turquie, dela Russie et de certains pays du Golfe.

Toutefois, les parts françaises de marché  au Mali restent stables (11%) à la faveur d’une offre de qualité et d’une mobilisation effective des opérateurs économiques et des investisseurs français.

A l’inverse, nos concurrents peinent à mobiliser leurs opérateurs économiques et à concrétiser des investissements qui ne dépassent que trés rarement le stade de l’annonce./.

Publié le