Les échanges commerciaux de la France avec la Macédoine du Nord en 2021

L’année 2021 a marqué une légère réduction de -4,8 % du volume des échanges entre les deux pays, due à la baisse des importations françaises (-9,2 %). Le déficit commercial de la France vis-à-vis de la Macédoine du Nord s’est contracté de -48,6 M EUR en 2020 à -34,4 M EUR en 2021. Les exportations françaises ont augmenté de +2,1 % en g.a. pour atteindre 88,3 M EUR, tandis que les importations ont diminué de -9,2 % en g.a. à 122,6 M EUR, principalement en raison de la diminution des achats de produits chimiques, parfums et cosmétiques. En 2021, la France était le 17ème fournisseur de la Macédoine du Nord représentant 1,3 % de ses importations et son 22ème client, absorbant 1 % de ses exportations.

1/ Une légère réduction des échanges franco-macédoniens en 2021

En 2021, les échanges commerciaux entre la France et la Macédoine du Nord se sont établis à 210,9 M EUR, soit une baisse de -4,8 % par rapport à 2020. La France était le 19ème partenaire commercial de la Macédoine du Nord représentant 1,2 % de ses échanges, derrière l’Allemagne (25,4% des échanges), le Royaume-Uni (11,3 %), la Serbie (5,7 %), la Grèce (5,7%) et la Chine (4,8 %) (cf note sur le commerce extérieur de la Macédoine du Nord).

En 2020, le solde commercial de la France vis-à-vis de la Macédoine du Nord était passé en terrain négatif s’établissant à -48,6 M EUR mais s’est ensuite contracté à -34,4 M EUR en 2021.

Les exportations de la France en Macédoine du Nord en 2021 se sont élevées à 88,3 M EUR, soit une augmentation de +2,1 % par rapport à 2020, et étaient majoritairement composées de matériels de transport, de produits pharmaceutiques et d’équipements électriques et ménagers.

En 2021, la France était le 17ème fournisseur de la Macédoine du Nord représentant 1,3 % de ses importations, derrière le Royaume-Uni (17,7 % des importations nord-macédoniennes), l’Allemagne (10,2 %), la Grèce (7,7 %), la Serbie (6,8 %) et la Chine (6,7 %).

Les importations françaises depuis la Macédoine du Nord se sont établies à 122,6 M EUR, soit une diminution de -9,2 % par rapport à 2020, avec une réduction significative des achats de produits chimiques, parfums et cosmétiques.

En 2021, la France était le 22ème client de la Macédoine du Nord, absorbant 1 % de ses exportations, derrière l’Allemagne (46,7 % des exportations nord-macédoniennes), la Bulgarie (4,8 %), le Kosovo (4,4 %), la Serbie (4,2 %) et la Hongrie (3,1 %).

2/ Les matériels de transport restent le 1er poste d’exportations françaises

En 2021, les matériels de transport ont représenté 39,6 M EUR, soit 44,9 % des exportations françaises vers la Macédoine du Nord, restant ainsi le 1er poste. Les produits les plus exportés par la France vers la Macédoine du Nord dans cette rubrique étaient les véhicules pour le transport de marchandises (8,8 M EUR, 10 % du total des exportations) et les voitures de tourisme (8,1 M EUR, 9,2 % du total).

Le 2ème poste d’exportations est composé de produits pharmaceutiques (10,5 M EUR, soit 11,9 % des ventes françaises vers la Macédoine du Nord). Ils ont enregistré une baisse de ‑11 % et comprenaient notamment des médicaments constitués par des produits mélangés ou non, préparés à des fins thérapeutiques ou prophylactiques (2,4 M EUR soit 2,7 %).

Le 3ème poste d’exportations est composé d’équipements électriques et ménagers, 6,3 M EUR, soit 7,1 % du total des exportations françaises, en hausse de +6,8 % en g.a. On retrouve principalement les conducteurs électriques isolés, pour une tension <= 80 V, non munis de pièces de connexion (2,1 M EUR, 2,4 % du total des exportations). 

3Les produits chimiques, parfums et cosmétiques demeurent le 1er poste d’importations françaises    

En 2021, les produits chimiques, parfums et cosmétiques ont constitué le 1er poste d’importations françaises d’un montant de 39,5 M EUR, soit 32,3 % des importations totales de la France depuis la Macédoine du Nord. Les importations de ces produits ont diminué de -41 % entre 2020 et 2021. En 2021,  elles étaient composées presque exclusivement de catalyseurs supportés ayant comme substance active un métal précieux ou un composé de métal précieux (39,3 M EUR, soit 32 % du total des importations).

Le 2ème poste d’importations était les textiles, habillement, cuir et chaussures (27,6 M EUR). Ils représentaient 22,5 % du total des importations françaises, en progression de +22,1 % en g.a, et se composaient principalement d’articles de literie (7,7 M EUR, soit 6,3 % du total des importations).

Le 3ème poste d’importations était constitué d’équipements électriques et ménagers (23,1 M EUR) représentant 18,8 % du total des importations françaises. En 2021, les achats dans le cadre de ce poste  comprenaient majoritairement des appareils électriques pour la préparation du café ou du thé pour usages domestiques (13,6 M EUR, soit 11,1 % du total des importations).

 4/ Une présence française en progression

Les principaux investisseurs directs[1] en termes de stock d’IDE étaient en 2020[2], l’Autriche (13,9 % du stock total de 5,9 Mds EUR), le Royaume-Uni (13 %), la Grèce (9,4 %), les Pays-Bas (8,7 %) et la Slovénie (6,9 %). La France était le 40ème investisseur en Macédoine du Nord en 2020 en termes de stock avec un total d’IDE de 7,4 M EUR.

En termes de flux, les IDE français ont progressé de 2,65 M EUR en 2020 à 4,7 M EUR en 2021.



[1] Les données ont été compilées selon la méthode de l’investissement direct (et non ultime), dans le respect des exigences méthodologiques de la 6ème édition du Manuel de la balance des paiements et de la position extérieure globale du FMI.

[2] Dernières données annuelles disponibles.

 

Échanges commerciaux de la France avec la Macédoine du Nord en M EUR :

 

 Composition des importations françaises de la Macédoine du Nord, en M EUR et en % :Les dix premiers clients de la Macédoine du Nord, en M EUR et en %

Publié le