Les relations économiques bilatérales entre la France et le Monténégro

 

Des échanges modestes mais en progression

Les relations commerciales entre la France et le Monténégro sont encore modestes. Les échanges commerciaux se sont élevés à 39,2 M€ en 2019. Le solde commercial est positif en faveur de la France (27,2 M€), en hausse de 27% par rapport à 2018. Les exportations françaises au Monténégro ont atteint 33,2 M€ en 2019 (+21,8%) et se concentrent principalement sur les matériels de transport qui représentent près des deux-tiers des exportations totales. La France est le 8ème fournisseur du Monténégro (2,3% de part de marché), cependant loin derrière la Serbie, l’Allemagne et la Chine. Les importations françaises se sont élevées à 6 M€ en 2019, en hausse de 3,2% par rapport à l’année précédente. Elles ne représentent que 1,5% des importations totales du Monténégro, principalement des produits chimiques, parfums et cosmétiques ainsi que des équipements industriels.

Sur les 4 premiers mois de 2020, nos exportations ont augmenté de 50% à 16,7 M€ par rapport à la même période de 2019, nos  importations ayant baissé de 45% à 1,4 M€. On note notamment l’augmentation de nos ventes d’équipements mécaniques et électriques de 210% à 6,1 M€ et des produits agricoles de 820% à 2,8 M€. A noter une livraison d’urgence de 10 000 T de blé début mai pendant la pandémie (2,4 M€).

Une douzaine d'entreprises françaises présentes

Selon la Banque de France, le stock d’IDE français au Monténégro s’élevait à 133 M€ en 2018. L‘industrie extractive représente l’essentiel du stock avec 69 M€, suivie par le secteur financier avec 55,5 M€ en raison de l’implantation de la Société Générale en 2005 (mais cession de ses actifs au groupe hongrois OTP en 2019).

Dans le secteur de l’énergie, Akuo Energy a investi, avec le soutien de Proparco, dans le parc éolien de Krnovo (72 MW). Valgo est également présent pour le projet de décontamination du chantier naval Bijela. Plusieurs grands groupes pharmaceutiques (Sanofi, Servier) et  cosmétiques (l’Oréal) ont ouvert des bureaux commerciaux au Monténégro.

Une douzaine d’entreprises françaises sont ainsi présentes dans ce pays. Par ailleurs, selon la Banque centrale du Monténégro le flux d’IDE français s’est élevé à 4,1 M€ en 2019 (5,4 M€ en 2018), soit 0,69% du total des IDE entrants.

Un Club d’entreprises franco-monténégrines anime la communauté d’affaires concernée par les relations économiques bilatérales. 

 

Clause de non-responsabilité - Le service économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.

Rédigé par : Pierre-Antoince Chédaneau

Relu par : Sébastien Bégoc, Jean-Pierre Gastaud

 

Publié le