Relations commerciales bilatérales France - Moldavie

Après un net ralentissement, les exportations françaises vers la Moldavie sont reparties à la hausse en 2018.

Les échanges franco-moldaves ont atteint 108 M€ en 2018 (+14% par rapport à l’année précédente) leur plus haut niveau depuis 10 ans. La France a exporté pour près de 56 M€ de biens vers la Moldavie (+27%), tandis qu’elle a importé 56 M€ de marchadises moldaves (+3%). Excédentaire jusqu’en 2013, la balance commerciale de la France vis-à-vis de la Moldavie devient déficitaire à partir de 2014. En 2018 cependant, elle se rapproche de l’équilibre (–3  M€) grâce à la croissance des exportations françaises, qui bénéficient de l’appréciation de la monnaie moldave et d’un marché automobile dynamique.

Les six premiers mois de l’année 2019 semblent confirmer et consolider la bonne performance commerciale de la France : par rapport à la même période l’année précédente, le niveau des exportations françaises reste quasiment inchangé (–1% pour atteindre 27 M€). Au cours de la période, la balance commerciale est positive (+3 M€).

Evolution des exportations et des importations françaises vers et  depuis la Moldavie ainsi que du solde commercial de la France envers la Moldavie (M€)

ouanes françaises)

 

 La part de marché de la France, bien que modeste, se maintient à la 9ème place en 2018.

La France a progressé d’une place en 2018 en devenant le 9ème fournisseur mondial de la Moldavie, avec une part de marché de 2,3%. Parmi les pays de l’UE, la France est le 5ème fournisseur de la Moldavie, derrière la Roumanie (1er fournisseur, 15% de part de marché), l’Allemagne (8%), l’Italie (7%) et la Pologne (4%). A l’inverse, la France est le 12ème client de la Moldavie et absorbe 1,7% de ses exportations.

Cinq pays (Roumanie, Russie, Ukraine, Chine et Allemagne) occupent 56% de parts de marché. La Roumanie a dépassé la Russie en 2014. Alors que la part de marché de la Chine progresse régulièrement, celle de la Russie enregistre une baisse constante (16% en 2012 contre 13% en 2018). La part de marché des 28 pays de l’UE augmente légèrement mais régulièrement depuis 2012 (environ 50%). Les entreprises japonaises et américaines détiennent pour leur part environ 1% du marché moldave respectivement.

 

La structure de nos exportations est plus diversifiée que celle de nos importations.

La France occupe traditionnellement de solides positions dans le segment des produits agricoles et agro-alimentaires, les machines et automobiles (dont machines agricoles) ainsi que les produits chimiques. Les six premiers mois de l’année 2019 confirment cette observation. Cependant, alors que les exportations de produits agro-alimentaires (transformés) progressent de 62% par rapport au premier semestre 2018 (3 M€, plus d’un dixième du total), les produits chimiques enregistrent une baisse de 30% (4 M€). Au cours du premier semestre 2019, les biens importés en France en provenance de Moldavie sont essentiellement des produits agricoles et agroalimentaires (48%) ainsi que des produits textiles et cuirs (25%).

Evolution des parts de marché des principaux partenaires commerciaux de la Moldavie

Evolution des part de marché des principaux partenaires commerciaux de la Moldavie (ITC-ONU)

 

Publié le