Le commerce extérieur du Liban en 2019

D’après les chiffres des douanes libanaises, le déficit de la balance commerciale a été ramené de 17,028 Mds$ en 2018 à 15,508 Mds$ en 2019, soit une baisse de 8,9% sur un an. Sur cette période, les exportations sont passées de 2,952 Mds$ à 3,731 Mds$ (+26,3%) alors que les importations ont été ramenées de 19,980 Mds$ en 2018 à 19,239 Mds$ en 2019 (-3,7%). Signe des temps, les importations ont diminué de 18,4% entre le 4ème trimestre de l’année 2018 et le 4ème trimestre de l’année 2019 alors que les exportations ont augmenté de 22,8% sur cette même période. Une dynamique qui devrait se poursuivre et s’accentuer en 2020 dans le contexte de crise économique et financière : d’une part parce que l’accès au dollar (pour financer les importations) se raréfie ou se fait à des taux élevés sur le marché parallèle (jusqu’à 1$=2500 LBP au lieu du taux officiel de 1$=1507 LBP) et d’autre part parce que le Gouvernement cherche à soutenir et encourager la production locale.

1. Dans un contexte économique et financier dégradé, le volume des échanges commerciaux reste stable en 2019.

1.1       Alors que le Liban fait face à une situation économique et financière très dégradée qui devrait se traduire par une contraction du PIB d’au moins 5% en 2019, le volume des échanges commerciaux est resté stable et à même très légèrement augmenté entre 2018 (22,93 Mds$) et 2019 (22,97 Mds$). C’est d’ailleurs on niveau le plus élevé depuis 2014 où le volume des échanges commerciaux s’était établi à 24,74 Mds$.

1.2       Structurellement déficitaire, le solde de la balance commerciale s’est établi à -15,51 Mds$ à la fin de l’année, soit une baisse de 8,9% sur un an. C’est son niveau le plus faible depuis 10 ans.

2. Les exportations augmentent en 2019 et atteignent leur plus haut niveau depuis 2013.

2.1       Le volume des exportations libanaises est passé de 2,95 Mds$ en 2018 à 3,76 Mds$ en 2019, soit une augmentation voisine de 27% sur un an. A noter que cette augmentation est le résultat de la hausse importante d’un poste en particulier à savoir celui des « perles, pierres précieuses et métaux » qui a augmenté de 125% en un an et qui concentre 39% du total des exportations. En détails, les principaux postes d’exportations sont :

  • Perles, pierres précieuses et métaux : 1,455 Md$ (contre 648 M$ en 2018)
  • Machines et équipements électriques : 382 M$
  • Produits des industries alimentaires ; boissons et tabac : 371 M$
  • Produits chimiques et des industries connexes : 369 M$
  • Métaux et articles en métal : 297 M$
  • Produits végétaux : 175 M$
  • Matières plastiques et caoutchouc : 153 M$
  • Pâtes de bois, papier et carton : 144 M$

2.2       Les principaux clients du Liban en 2019 étaient :

  • La Suisse (1,062 Md$) ; soit 28% des exportations (dont 99% constituées de perles, pierres précieuses et métaux) 
  • Les Emirats Arabes Unis (439 M$)
  • L’Arabie Saoudite (246 M$)
  • La Syrie (190 M$)
  • L’Irak (146 M$)
  • Le Qatar (128 M$) 
  • La France était le 14ème client de la France en 2019 (18ème en 2018) avec 53 M$ d’importations du Liban.
3. Les importations atteignent leur plus bas niveau depuis 2016.

3.1       Le volume des importations libanaises a été ramené de 19,98 Mds$ en 2018 à 19,24 Mds$ en 2019, soit une baisse voisine de 3,7% sur un an. Cette baisse s’est surtout confirmée au dernier trimestre de l’année 2019 où les importations ont baissé de 18,4% essentiellement du fait de la paralysie du système bancaire depuis le mois d’octobre dernier et de la raréfaction de l’accès au dollar pour le financement des importations. En détails, les principaux postes d’importations sont :

  • Produits minéraux : 6609 Mds$
  • Produits chimiques et industries connexes : 1991 Md$
  • Instruments mécaniques et machines : 1665 Md$
  • Produits des industries alimentaires ; boissons et tabac : 1214 Md$
  • Véhicules, aéronefs, navires, équipements de transport : 1175 Md$
  • Produits végétaux : 932 M$
  • Perles, pierres précieuses et métaux : 931 M$
  • Métaux communs et ouvrages en métaux : 850 M$
  • Animaux vivants, produits animaux : 841 M$
  • Matières plastiques et ouvrages en ces matières; caoutchouc : 643 M$

3.2       Les principaux fournisseurs du Liban en 2019 étaient :

  • Les Etats-Unis (1,705 Md$)
  • La Chine (1,627 Md$)
  • La Grèce (1,401 Md$)
  • La Russie (1,401 Md$)
  • L’Italie (1,326 Md$)
  • L’Allemagne (954 M$)
  • La Turquie (940 M$)
  • La France était le 8ème fournisseur du Liban en 2019 (7ème en 2018) avec 760 M$ d’exportations vers le Liban

 

Annexe : Evolution du commerce extérieur du Liban entre 2011 et 2019
 

2011

2012

2013

2014

2015

2016

2017

2018

2019

Volume des échanges commerciaux

24,25

25,76

25,17

24,75

21,54

22,10

22,42

22,93

22,97

Exportations de biens

4,20

4,48

3,94

3,31

2,95

2,98

2,84

2,95

3,73

Importations de biens

20,05

21,28

21,23

21,44

18,59

19,12

19,58

19,98

19,24

Solde de la balance commerciale

-15,85

-16,80

-17,29

-18,13

-15,64

-16,14

-16,74

-17,03

-15,51

                        Source : Douanes libanaises.

 

Publié le