Conjoncture économique du Japon

Une reprise économique encore timide 

Après un T1 en déclin (-1,1% gt), en raison d’une consommation privée (-1,5% g.t.) contrainte par l’état d’urgence, la croissance redevient légèrement positive au T2 (+0,5% g.t.) sous l’effet d’une légère reprise de la consommation et d’un investissement privé toujours en hausse. Les exportations, moteur de la croissance depuis la fin de l’année 2020, continuent d’être portées par la reprise des principaux partenaires du Japon. Toutefois, des importations encore plus dynamiques – en lien vraisemblablement avec les approvisionnements en vaccins - conduisent in fine à une contribution négative - inédite- du commerce extérieur à la croissance. Un rebond plus robuste pourrait intervenir d’ici la fin de l’année: l’accélération de la campagne vaccinale et la poursuite de la reprise des partenaires commerciaux devrait améliorer les perspectives des entreprises – qui renforcent déjà fortement leurs CAPEX (notamment dans le numérique) depuis mars.

 

Pour accéder à la note : cliquer sur la pièce jointe ci-dessous

Publié le