Conjoncture juin 2023 : une trajectoire de croissance en décalage avec celles de l’Europe et des Etats-Unis

Japon – La croissance au 1er trimestre est plus forte que prévu

 

La croissance du T1 2023 a été révisée à la hausse et atteint +0,7%, après une première estimation de +0,4% (données Cabinet office). Cette révision reflète la vigueur des dépenses des entreprises : les investissements en capital progressent de +1,4% en g.t. (contre une estimation initiale de +0,9%). La reprise est portée par la forte hausse de la consommation (consommation privée : +0,5%), moteur de la demande intérieure dont la contribution à la croissance atteint 1 pp.

La santé du secteur manufacturier s’améliore (PMI à 50,6 en mai, au-dessus du seuil de contraction pour la première fois depuis 6 mois) grâce à la reprise domestique. Le secteur des services est toujours en forte expansion (PMI à 55,9), bénéficiant de l’affaiblissement de la pandémie et de la forte reprise du tourisme (67% du volume pré-covid - avril 2023).

Néanmoins, les pressions inflationnistes se renforcent en avril. L’inflation core (hors produits frais) remonte à 3,4% (g.a.) après +3,2% en mars. L’inflation reste tirée par l’alimentation (+8,4% en g.a. ; plus forte hausse depuis août 1976). La contribution de l’énergie reste négative grâce aux mesures gouvernementales de mitigation, mais la dynamique de ralentissement des prix pourrait s’affaiblir, avec la hausse des tarifs de l’électricité mise en œuvre depuis le 1er juin. En parallèle, la dépréciation du yen se poursuit en mai et en juin : la devise a atteint le 16 juin son niveau le plus bas depuis septembre 2008 avec un minimum à 154,7¥/1€.

 

 

La note complète est disponible ci-dessous.

Publié le