Indicateurs et conjoncture

 

La Jordanie, qui compte 9,5M d’habitants, est une économie émergente tournée vers les services. Son PIB, d’un montant de 40,49 mds$ en 2016, est principalement tiré par les services financiers, le tourisme et les TIC. La croissance, de 2% en 2016, s’est stabilisée en 2017.

Le Royaume possède un avantage comparatif politique, qui lui donne un levier financier. Ayant su devenir un élément central de la stabilité du Proche-Orient, son développement bénéficie ainsi de l’attention des grands pays occidentaux, des monarchies du Golfe mais également de l'appui international pour supporter la présence massive de réfugiés syriens (dont le nombre s’élève à 655 000 selon le HCR).

La présence économique française est forte par ses investissements. Si nos exportations sont modestes, de l’ordre de 395 M$ en 2017, soit une part de marché de 1,9%, une trentaine de groupes ont investi en Jordanie et représentent un stock de près de 2 mds$. La France serait ainsi le premier investisseur non arabe. Orange en représente la moitié, mais la présence industrielle de Total, Lafarge, Suez Environnement ou Paris Aéroport demeure également importante. Les bureaux commerciaux de certains de ces groupes ont une dimension régionale (suivi de l’Irak et des Territoires Palestiniens notamment). Enfin, depuis une quinzaine d’années, les enseignes franchisées françaises se sont multipliées, la plupart du temps avec des capitaux jordaniens ou émiriens (dont Carrefour et Go Sport pour les grandes surfaces).

 
Principaux indicateurs en 2017

Superficie

92 300 km²

Population

9,5 millions d’habitants

Nature du régime

Monarchie parlementaire

Chef de l’Etat

Roi Abdallah II de Jordanie (depuis le 7 février 1999)

Premier ministre

Omar Razzaz (depuis le 5 juin 2018)

Monnaie

Dinar jordanien (JOD) = 1,41$ (taux fixe)

PIB nominal

40,49 mds$

Croissance en moyenne du PIB

2%

Taux de chômage

18,3%

Inflation moyenne

3,3%

Solde budgétaire (en % du PIB)

-2,5%

Dette publique (en % du PIB)

95,6%

Solde de la balance courante (en % du PIB)

-8,4%

 

Publié le