le commerce bilatéral France-Croatie en 2020

La crise due au Covid-19 en 2020, a mis fin à 5 années consécutives de croissance des relations commerciales bilatérales entre la France et la Croatie. Les échanges sont en régression en raison de la crise économique due à l’épidémie et notamment de son impact sur le secteur du tourisme,  les exportations françaises ayant accusé une baisse plus importante que ses importations en provenance de Croatie, réduisant ainsi le solde commercial à notre avantage qui reste, néanmoins, toujours  excédentaire. En dépit de cette tendance liée à la conjoncture économique mondiale, la combinaison de la précédente dynamique des échanges avec les politiques publiques menées en Croatie - relance de l’économie par la demande, réforme fiscale - laisse augurer de perspectives favorables pour l’avenir de nos relations bilatérales, d’autant que la part de marché de la France reste modeste en Croatie.  La part de marché de la France est modeste mais elle est en croissance constante depuis 4 ans
La part de marché de la France est modeste mais elle est en croissance constante depuis 4 ans

Notre part de marché en Croatie, bien qu’encore limitée, progresse à un rythme constant depuis 4 ans, et ce en dépit d’une concurrence forte et de la crise économique générée par la pandémie du Covid-19.  Alors qu’elle atteignait 5,5 % des importations croates en 2000,  elle remonte progressivement depuis 2015, où elle était tombée à 2,3 %, à 2,5 % en 2017,  2,6% en 2018, 2,7 % en 2019 et 2,8 % en 2020.

Néanmoins la France ne fait pas partie des principaux partenaires de la Croatie. Selon les chiffres des douanes françaises, elle est le 10ème fournisseur de la Croatie et son 8ème client  en 2020.  A l’échelle de tous les pays d’Europe de l’Est et du sud, la Croatie est néanmoins notre 5ème client derrière la Roumanie, la Slovénie, la Bulgarie et la Serbie.  

Il convient, néanmoins, de nuancer ces chiffres : pour avoir une image réelle de la présence française sur le marché croate, il convient de tenir compte des ventes en Croatie de filiales d’entreprises françaises établies dans les pays limitrophes, telles que Peugeot qui dépend d’un importateur en Suisse ou Renault, deuxième marque automobile présente en Croatie après VW, qui dépend de la filiale de Renault en Slovénie. Rappelons à ce titre la présence de grands groupes français, tels que le groupe laitier Lactalis, leader du marché local pour la production et la distribution de lait et de produits laitiers dérivés qui dispose, par ailleurs, d’une envergure régionale.

La balance commerciale reste excédentaire pour la France

Selon la douane française, notre solde commercial est structurellement excédentaire avec la Croatie, ce qui constitue une exception dans la région d’Europe centrale et du sud-est. En effet, seules la Grèce, la Serbie et la Roumanie sont dans ce cas avec des soldes excédentaires de respectivement 0,9 Md EUR, 0,05 Md EUR, 0,12 Md EUR.

En 2020, la France enregistre un solde excédentaire avec la Croatie, de 229 M EUR, ce qui représente néanmoins une baisse de -23,9 % par rapport à 2019. Structurellement, ce solde commercial excédentaire est compensé, pour une large partie, par le solde négatif d’échanges de services (-258 M EUR en septembre 2019), principalement lié au tourisme. En effet, ce secteur, qui représente pour la Croatie plus de 20% de son PIB, est l’un des secteurs les plus impactés par la crise du covid-19. Le système e-Visitor qui répertorie le nombre de touristes déclarés par les loueurs faisait état sur les 8 premiers mois de l'année 2020 de 6,86 M d'arrivées de touristes étrangers contre 14,7 M  en 2019, soit une baisse de 53%, et de 48 M de nuitées contre 79 M en 2019, soit une baisse de 39%.

Malgré la crise économique liée au Covid-19, notre solde reste donc positif mais accuse une baisse par rapport à 2019, toutefois limitée en raison d’un déficit d’échanges de services moins important que pour les années précédentes du fait du ralentissement du secteur du tourisme en 2020.

Nos exportations restent relativement stables en dépit de la crise sanitaire

Selon les douanes croates, la France conserve en 2020 la 10ème place en tant que fournisseur de la Croatie, et se positionne ainsi derrière l’Allemagne, l’Italie, la Slovénie, la Hongrie, l’Autriche, les Pays-Bas, la Pologne, la Chine et la Bosnie-Herzégovine.

Notre premier poste d’exportation vers la Croatie, qui a plus que triplé entre 2015 et 2019, passant de 56 à 176 M EUR, est constitué des matériels de transport, qui ont représenté 23 % des exportations françaises vers ce pays sur le 8 premiers mois de 2020, pour un montant de 82 M EUR. Au sein de cette catégorie,  ce sont les ventes de véhicules, surtout de location, et celles de navires de plaisance qui ont surtout augmenté avec le développement du tourisme. En raison de la crise de 2020 dans le secteur du tourisme,  dont la baisse d’activité est estimée à - 46 % par rapport à 2019, nos exportations ont accusé une baisse par rapport aux années précédentes. 

Nos exportations d’équipements mécanique, électrique, électronique et informatique, qui représentent 17 % de nos exportations totales, soit 59 M EUR, les produits chimiques, parfums et cosmétiques, 16,7 %, les produits pharmaceutiques, 5,5 %, et les produits agroalimentaires,10,5 % de nos exportations totales, sont en légère hausse par rapport à 2019, et ont compensé la baisse de nos exportations liées au tourisme sur les 8 premiers mois de 2020.

L’évolution positive de certains produits tels que les métaux non ferreux (principalement le cuivre, l'aluminium, le zinc, le plomb, l'étain, le chrome et le nickel) avec +105 % en 2020 par rapport à l’année précédente et les aliments pour animaux, +104,4 %, est le signe que la dynamique de progression des échanges bilatéraux se poursuit, bien que ces secteurs représentent des volumes modestes.En 2020 (selon les chiffres des douanes françaises), la France est le 8ème client de la Croatie, en baisse d’une place sur 10 ans.

En 2019, les importations françaises (298 M EUR) avaient augmenté (+12 %), en raison d’une forte croissance croate, après une légère baisse en 2018 (-2,9 %). En 2020, elles accusent également une légère baisse de 0,93 %. Mais les pays voisins accusent des baisses plus importantes avec la France, la Roumanie (-11,7 %), la Slovénie (-12,3 %) ou encore la Hongrie (-5,8 %).

Nos achats à la Croatie consistent principalement en des produits industriels, en premier lieu des équipements de transports, qui sont en progression de 18,4 % sur les 8 premier mois de 2020. Ce poste est alimenté en grande partie par les ventes de matériels roulants ferroviaires ainsi que par la production de pièces automobiles issues de filiales françaises implantées en Croatie, comme par exemple les pièces métalliques et autres pièces/accessoires pour véhicules automobiles produites par Saint-Jean Industries à Slavonski Brod, ainsi que la production de AD Plastik basée à Split, sous-traitant notamment de Faurecia et d’autres constructeurs automobiles français.

Le reste de nos achats à la Croatie est constitué d’équipements mécanique, électrique, électronique et informatique, principalement des machines industrielles agricoles, qui représentent, sur les 8 premiers mois 2020, 18% de nos importations, des produits pharmaceutiques, 13,8%, et de la métallurgie, 13,8%. L’importation de produits pharmaceutique croate vers la France enregistre une hausse de 66% sur les 8 premiers mois de 2020, cette hausse s’expliquant notamment par la spécialisation du laboratoire Pliva (Groupe Teva) dans la fabrication de médicaments génétiques.

 

Les échanges commerciaux de la France avec la Croatie en EUR :

echanges commerciaux

Source : douanes francaises

 

 

Composition des exportations françaises en Croatie en M EUR et en % :

 

I-VIII 2019

I-VIII 2020

évolution
%

parts (%)

Total

424,7

350

-17,62

 

Matériels de transport

15146

81,81

-45,99

23,38

Equipements mécaniques, électrique, électronique et informatique

67,68

58,78

-13,15

16,80

Produits chimiques, parfums et cosmétiques

65,71

58,7

-10,67

16,78

Machines industrielles et agricoles, machines diverses

42,44

38,16

-10,07

10,91

Produits des industries agroalimentaires (IAA)

36,7

36,78

0,23

10,51

Produits métallurgiques et métalliques

18,99

30,79

63,04

8,80

Produits pharmaceutiques

18,36

19,46

6,00

5,56

Produits en caoutchouc et en plastique, produits minéraux divers

19,67

18,3

-6,95

5,23

Produits agricoles, sylvicoles, de la pêche et de l’aquaculture

93,43

11,86

26,97

3,39

 

Composition des exportations françaises en Croatie en M EUR et en %

 

I-VIII 2019

I-VIII 2020

évolution
%

parts (%)

Total

185,62

182,91

-1,46

 

Matériels de transport

27,87

33,71

20,94

18,43

Equipements mécaniques, électrique, électronique et informatique

54,31

33,09

-39,08

18,09

Produits pharmaceutiques

15,24

25,41

66,73

13,89

Produits métallurgiques et métalliques

23,01

25,28

9,88

13,82

Machines industrielles et agricoles, machines diverses

36,51

22,82

-37,50

12,47

Produits en caoutchouc et en plastique, produits minéraux divers

18,12

18,64

2,91

10,19

 

 

Publié le