Les exportations françaises vers Hong Kong et Macao

1/ Les exportations françaises vers Hong Kong

  • En 2018, les exportations françaises vers Hong Kong reculent légèrement (-0,8%) à 6,21 Mds EUR du fait de la diminution conjoncturelle des livraisons aéronautiques (-14%) après une année 2017 exceptionnelle. Hors aéronautique, les exportations françaises ont toutefois progressé de +6%. Le secteur aéronautique est le 1er poste d’exportation (1,8 Mds EUR) juste devant la maroquinerie (+9,2%, à 948 M EUR). En 3ème position les exportations agroalimentaires atteignent 782 M EUR (+7%) dont 587 M EUR de vins et spiritueux (+9,4%). La mode suit en 4ème position avec des exportations de prêt à porter et chaussures de 559 M EUR (+3,3%), puis  les parfums et cosmétiques (+3,5% à 353 M EUR), la bijouterie et joaillerie (+33,8% à 283 M EUR) et les produits pharmaceutiques (+14,3% à 150 M EUR). Les importations françaises de produits hongkongais diminuent de 2,8% à 653 M EUR.  L’excédent commercial de la France avec Hong Kong est de 5,56 Mds EUR,  le 3ème rang mondial derrière le Royaume-Uni et Singapour.
  • En 2019, les exportations françaises ont  reculé de -6,8% à 5,79 Mds EUR  sous l’effet de la forte contraction des livraisons aéronautiques (-40,3%) à 1,08 Md EUR. Hors aéronautique, les exportations françaises ont continué de progresser, sur la même tendance qu'en 2018, +6,9%, grâce aux bonnes performances des biens de consommation : la maroquinerie (1,09 Md EUR +13,7%), la mode avec le prêt à porter (550 M EUR +15,5%) et les chaussures (173 M EUR +34,6%), les parfums et cosmétiques (373 M EUR +6,3%), la bijouterie et joaillerie qui  se maintient (285 M EUR +0,4%) et l’horlogerie (108 M EUR +24,6%). Les exportations de créations artistiques (162 M EUR +55,7%)  sont dynamiques, portées par les ventes aux enchères et les foires (Art Basel). Les exportations de produits agro alimentaires, le 3ème poste des exportations francaises après l'aéronautique et la mode, reculent en revanche en 2019 de -7,6% à 674  M EUR alors qu'elles avaient progressé en 2018 de 7%,  notamment celles de  vin (-5,6% à 454 M EUR en lien avec la baisse des ventes en Chine) mais surtout celles de spiritueux ( -21,2% à 84 M EUR après -9,8% en 2018) ; les ventes de produits alimentaires reculent aussi de -0,8% à 136 M EUR.  Les exportations de produits pharmaceutiques chutent de -16,7% à 125 M EUR. Malgré une réduction de notre excédent commercial de 7,7% en 2019 à 5,12 Mds EUR, Hong Kong demeure en 2019 le 3ème excédent commercial de la France (3ème en 2018 et 1er en 2017) après le Royaume-Uni et Singapour, et devant le Qatar, la Suisse et les Etats-Unis.
  • Fortes d’une image d’excellence et de savoir-faire, les 373 filiales d’entreprises françaises et 91 sièges régionaux présents à Hong Kong tiennent des positions diversifiées dans tous les secteurs et contribuent  aux exportations qui pour une partie sont destinées au marché chinois et à Macao. 

  2/ Les exportations françaises vers Macao

  • Les exportations françaises vers Macao en 2018 ont atteint 823 M EUR selon les sources macanaises, soit une hausse de +33% en glissement annuel (après +0,6% en 2017).  Les douanes francaise enregistrent pour leur part des exportations de 165 M EUR en 2018 (+11%), les différences entre les douanes étant imputables à la  prise en compte  par Macao des produits français provenant de Hong Kong. La France est devenue en 2018 le 3ème fournisseur de Macao, derrière la Chine et l’Italie mais pour la 1ère fois devant Hong Kong. A signaler, la performance exceptionnelle dans le secteur de la  maroquinerie, 1er poste d’exportation français, avec une hausse des exportations de +43% (à 165 M EUR). L’agroalimentaire, 2e poste d’exportation français, recule légèrement de -0,6%, à 160 M EUR, mais se maintient devant la bijouterie et joaillerie (+56% à 63 M EUR), et les vêtements et chaussures (+12% à 51 M EUR).
  • La France fournit 12,3% des biens de consommations importés à Macao derrière la Chine continentale (18,5%) et l’Italie (12,9%). La France détient 39,5% des parts de marché de Macao dans le secteur de la maroquinerie (2e fournisseur après l’Italie), 11% pour les produits alimentaires et boissons (2ème fournisseur après la Chine continentale), 6% des parts de marché dans le secteur de l’habillement (3ème position derrière l’Italie et la Chine continentale).

 

  • Au 1er semestre 2019, la France est devenu le 2nd fournisseur de Macao derrière la Chine. Les douanes françaises ont comptabilisé 295 M USD d’exportations vers Macao au premier semestre 2019 soit plus que les exports totaux français de 2018 ou 2017 vers Macao et une hausse en glissement annuel de +226,5% et de +14,8% hors aéronautique. Selon les douanes macanaises, les exportations françaises vers Macao enregistrent au premier semestre 2019, une hausse de 19,5% en g.a. et s’établissent à 517,2 M USD : en première place, l'aéronautique (172,6 M EUR), suite à la livraison d’Airbus à Air Macau en début d’année, devant les articles de maroquinerie (35,48 M EUR , +27%) et le vin (11,77 M EUR,  +62%).
 
Publié le