Relation bilatérale France - Hong Kong

Les échanges bilatéraux entre la France et Hong Kong ont à nouveau fortement progressé en 2017 (+11,4% après +15,6% en 2016). Ce dynamisme s’explique d’abord par la vigueur de nos exportations (+15,7%), elle-même principalement due à la forte progression des exportations de matériel aéronautique (+41,3%), à la bonne performance de nos exportations de produits de luxe, notamment les articles de maroquinerie (+15,5%) et à des exportations de vins et alcools toujours très dynamiques (+9,9%). Nos importations ont enregistré une baisse de 17,3% et demeurent modestes. Notre excédent s’est encore accru en 2017, à 5,6 Mds EUR (contre 4,6 Mds EUR en 2016), dépassant le record établi en 2012 et faisant de Hong Kong le 1er excédent bilatéral de la France devant Singapour et le Royaume-Uni. Dans un contexte macroéconomique plus favorable, les perspectives de moyen terme restent bien orientées pour nos entreprises.

Les ventes ont progressé de 5,8% hors aéronautique au cours des neuf premiers mois 2018 et le solde total demeure excédentaire pour la France au cours de cette période, de 3,5 Mds EUR, soit le 2ème solde excédentaire de la France derrière celui dégagé avec le Royaume-Uni.

 Fortes d’une image d’excellence et de savoir-faire, les 373 filiales d’entreprises françaises présentes à Hong Kong tiennent des positions diversifiées dans tous les secteurs et possèdent encore un potentiel de développement.  De moindre envergure, la présence des investisseurs hongkongais en France peut progresser ; elle s’illustre traditionnellement par des opérations d'acquisitions de grandes marques françaises mais s'est élargit à d’autres secteurs (industrie, tech) .

Publié le