Les exportations françaises vers Hong Kong et Macao

 

Les exportations françaises vers Hong Kong 

 

  • Après un recul en 2018 (-0,8%), les exportations françaises ont chuté en 2019 de -6,8% à 5,79 Mds EUR  sous l’effet de la forte contraction des livraisons aéronautiques (-40,3% à 1,08 Md EUR après -14% en 2018). Malgré une réduction de notre excédent commercial de 7,7% en 2019 à 5,12 Mds EUR, Hong Kong est demeuré  le 3ème excédent commercial de la France (3ème en 2018 et 1er en 2017) après le Royaume-Uni et Singapour. Hong Kong était en 2019 le 15ème client mondial de la France.
  • En 2020 les exportations françaises vers Hong Kong ont reculé de -11,1%  à 5,15 Mds EUR sous le double effet de la chute des ventes aéronautiques et de l’impact de la Covid sur les ventes de biens de consommation, en l’absence de visiteurs chinois.  Hors secteur aéronautique, les exportations ont reculé de -6,3%, alors qu’elles avaient progressé de 6,9% en 2019. Les premières catégories de produits exportés vers Hong Kong sont en 2020 la maroquinerie et les articles de voyages (21,3%), les aéronefs (14,4%),  l’habillement  (14%), les vins (8,8%), les parfums et produits pour la toilette (8,7%), les articles de joaillerie et bijouterie (3,9%), les  semiconducteurs (3,4%).Hong Kong est le 4éme débouché des ventes françaises en Asie et 15ème mondial. L’excédent  commercial de la France avec Hong Kong est le 3ème mondial. Malgré la chute des exportations, Hong Kong demeure le 15ème débouché mondial de la France et le 4ème en Asie. La France est par ailleurs le 12ème fournisseur de Hong Kong et devient en 2020 le 2ème fournisseur européen, devant l’Allemagne et derrière le Royaume Uni.
  • En 2020, la France compte 373 filiales à Hong Kong, deux de plus qu’en 2019, dont 94 sièges régionaux (96 en 2019 et 92 en 2018) et 165 filiales locales. La France est le 7ème pays en nombre de filiales à Hong Kong (derrière la Chine, le Japon, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, Singapour et l’Allemagne). En 2019 la France était le 3ème investisseur européen à Hong Kong après le Royaume-Uni et la Suisse et le 12ème mondial. Hong Kong est en Asie la 3ème destination en Stock d'IDE français, derrière le Japon et la Chine  (20ème mondiale) et la 5ème en flux derrière le Japon, la Corée du Sud, la Malaisie et l’Inde (35ème mondiale). 

Pour en savoir plus : voir notes en téléchargement en bas de la page 

 

Les exportations françaises vers Macao 

  • En 2018, les exportations françaises vers Macao ont atteint 823 M EUR selon les douanes macanaises, soit une hausse de +33% en glissement annuel (après +0,6% en 2017) et la France est devenue  le 3ème fournisseur de Macao, derrière la Chine et l’Italie. Les douanes francaise ont enregistré pour leur part des exportations de 165 M EUR en 2018 (+11%), les différences entre les douanes étant imputables à la  prise en compte  par Macao des produits français provenant de Hong Kong. 

 

  • En 2019, les exportations françaises vers Macao ont atteint 1,1 Md USD selon les statistiques macanaises, en hausse de +21,9%. Les douanes françaises enregistrent des exportations en hausse également, de +161,2% à 430 M EUR tirées par les exportations d’aéronefs (234,3 M EUR). Hors aéronautique,  les ventes françaises ont progressé  de +22,5% : maroquinerie (71,7 M EUR, +28,8%), bijouterie et joaillerie (11,4 M EUR, +18%), chaussures (10,5 M EUR, +28,4%) Les exportations de prêt à porter ont reculé de -2,2% à 33 M EUR alors qu’elles avaient progressé de +12% en 2018.

 

  • En 2020, les exportations françaises vont baissé de -52% à 206,3 M EUR en raison de l’absence de livraisons aéronautiques. En revanche, hors aéronautique, les exports ont progressé de +5,3% et la tendance est positive pour tous les postes de biens de consommation, sauf l’alimentation et les alcools en recul : maroquinerie (71,7 M EUR +13,2%), prêt à porter 40,1 M EUR +33,75,%), bijouterie et joaillerie (17,2 M +20,9%), vins (15,3 M -37,7%), produits d’alimentation (11,5 M EUR -33%), chaussures (10,6 M +0,7%) et spiritueux (7 M -32,2%). Selon les douanes macanaises, la France est devenue le 2ème  fournisseur de Macao en 2020 avec 16,9% de parts de marché (10,2% en 2019), derrière la Chine (29,8%). La France se place devant le Japon (10,9%), l’Italie (9,3%), les Etats-Unis (9%), la Suisse (5,5%) et Hong Kong (3,1%).

Pour en savoir plus : voir notes en téléchargement en bas de la page

Publié le