Les exportations françaises vers Hong Kong et Macao

1/ Les échanges entre la France et Hong Kong

En 2017, les échanges bilatéraux entre la France et Hong Kong ont fortement progressé  (+11,4% à 6,26 Mds EUR après +15,6% en 2016). Ce dynamisme s’explique par la vigueur de nos exportations (+15,7%), tirées par les livraisons de matériel aéronautique (+41,3%),  de produits de luxe, notamment les articles de maroquinerie (+15,5%) et de vins et alcools (+9,9%). Nos importations ont enregistré une baisse de 17,3% et demeurent modestes. Notre excédent s’est accru en 2017, à 5,6 Mds EUR (contre 4,6 Mds EUR en 2016), dépassant le record établi en 2012 et faisant de Hong Kong le 1er excédent bilatéral de la France devant Singapour et le Royaume-Uni.

En 2018, les exportations françaises vers Hong Kong ont atteint 6,21 Mds EUR (source Douanes françaises) soit un montant proche des résultats 2017 (-0,8%), malgré la diminution conjoncturelle des livraisons aéronautiques (-14%) après une année 2017 exceptionnelle. Hors aéronautique, les exportations françaises ont progressé de +6%. Le secteur aéronautique demeure le 1er poste d’exportation de la France à Hong Kong (1,8 Mds EUR). Le 2ème poste d’exportation, la maroquinerie, a progressé de +9,2%, à 948 M EUR. En 3ème position les exportations agroalimentaires atteignent 782 M EUR (+7%) dont 587 M EUR de vins et spiritueux (+9,4%), devant les vêtements et chaussures à 559 M EUR (+3,3%), les parfums et cosmétiques à 353 M EUR (+3,5%), la bijouterie et joaillerie (+33,8% à 283 M EUR), et les produits pharmaceutiques (+14,3% à 150 M EUR). Les importations françaises de produits hongkongais poursuivent leur contraction, à 653 M EUR en 2018, contre 671 M EUR en 2017, soit  une baisse de 2,8%.  L’excédent commercial de la France avec Hong Kong s'est stabilisé, atteignant 5,56 Mds EUR, après 5,59 Mds EUR en 2017, en 3e position derrière le Royaume-Uni et Singapour.

Au premier semestre 2019, les ventes françaises repartent à la hausse (+22,3% en g.a.) atteignant 2,95 Mds EUR. Hors aéronautique, les exportations progressent de 10%. Le secteur aéronautique (699 M EUR, +91,7% en g.a.) demeure notre premier poste d’exportation.  Les exportations d’articles de maroquinerie, second poste d’exportation, sont également en hausse (536,8 M EUR, +19% en g.a.) tandis que le secteur du vin, troisième poste d’exportation, est en très légère baisse (-0,3%). Les exportations progressent pour les parfums/cosmétiques (184,3 M EUR, +3,9%), les vêtements/accessoires (136,3 M EUR, +18,4%), les chaussures (83,7 M EUR, +48,7%), les articles d’horlogerie (50,6 M EUR, +3,2%) et les boissons alcoolisées distillées (41,5 M EUR, +15,4%). Les exportations de créations artistiques enregistrent quant à elles une performance exceptionnelle, (50,6 M EUR, +99,6%) qui confirme la tendance déjà observée entre 2017 et 2018 (+57,6%). A contrario, certains secteurs sont en baisse comme les articles de joaillerie et de bijouterie (113 M EUR, -6,8%), les préparations pharmaceutiques (57 M EUR, -3,1%) et les composants électroniques (67,7 M EUR, -6,1%).

Fortes d’une image d’excellence et de savoir-faire, les 373 filiales d’entreprises françaises présentes à Hong Kong tiennent des positions diversifiées dans tous les secteurs.

 

 2/ Les échanges entre la France et Macao

Les exportations françaises vers Macao en 2018 ont atteint 823 M EUR selon les sources macanaises, soit une hausse de +33% en glissement annuel (après +0,6% en 2017).  Les douanes francaise enregistrent pour leur part des exportations de 165 M EUR en 2018 (+11%), les différences entre les douanes étant imputables à la  prise en compte  par Macao des produits français provenant de Hong Kong.

Selon les sources macanaises,  la France devient en 2018 le 3ème fournisseur de Macao, derrière la Chine et l’Italie mais pour la 1ère fois devant Hong Kong. On relève notamment une performance exceptionnelle dans le secteur de la  maroquinerie, 1er poste d’exportation français, avec une hausse des exportations de +43% (à 165 M EUR). L’agroalimentaire, 2e poste d’exportation français, reculelégèrement de -0,6%, à 160 M EUR, mais se maintient devant la bijouterie et joaillerie (+56% à 63 M EUR), et les vêtements et chaussures (+12% à 51 M EUR). La France fournit 12,3% des biens de consommations importés à Macao derrière la Chine continentale (18,5%) et l’Italie (12,9%). La France détient 39,5% des parts de marché de Macao dans le secteur de la maroquinerie (2e fournisseur après l’Italie), 11%  pour les produits alimentaires et boissons (2ème fournisseur après la Chine continentale), 6% des parts de marché dans le secteur de l’habillement (3ème position derrière l’Italie et la Chine continentale).

Publié le