Les exportations françaises vers Hong Kong et Macao

Les exportations françaises vers Hong Kong en 2019
  • Après un recul en 2018 (-0,8%), les exportations françaises ont chuté en 2019 de -6,8% à 5,79 Mds EUR  sous l’effet de la forte contraction des livraisons aéronautiques (-40,3% à 1,08 Md EUR après -14% en 2018).
  • Malgré une réduction de notre excédent commercial de 7,7% en 2019 à 5,12 Mds EUR, Hong Kong est demeuré  le 3ème excédent commercial de la France (3ème en 2018 et 1er en 2017) après le Royaume-Uni et Singapour. Hong Kong est le 15ème client mondial de la France.
  • Hors aéronautique, les exportations françaises ont toutefois continué de progresser (+6,9%) sur la même tendance qu'en 2018, grâce aux bonnes performances des biens de consommation : la maroquinerie (1,09 Md EUR +13,7%), la mode avec le prêt à porter (550 M EUR +15,5%) et les chaussures (173 M EUR +34,6%), les parfums et cosmétiques (373 M EUR +6,3%), la bijouterie et joaillerie qui  se maintient (285 M EUR +0,4%) et l’horlogerie (108 M EUR +24,6%).
  • Les exportations de produits agro alimentaires, le 4ème poste des exportations francaises après l'aéronautique, la maroquinerie et la mode, reculent en revanche en 2019 de -7,6% à 674 M EUR alors qu'elles avaient progressé en 2018 de 7%, notamment celles de  vin (-5,6% à 454 M EUR) mais surtout celles de spiritueux ( -21,2% à 84 M EUR après -9,8% en 2018). Les ventes des autres produits agroalimentaires reculent aussi, de -0,8% à 136 M EUR.
  • Les exportations de créations artistiques (162 M EUR +55,7%) sont dynamiques, portées par les ventes aux enchères et les foires (Art Basel).
  • 371 filiales d’entreprises française sont implantées à Hong Kong dont 96 sièges régionaux (92 en 2018). En 2019, la France est le 7ème pays en nombre de filiales à Hong Kong (derrière la Chine, le Japon, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, Singapour et l’Allemagne).
  • En 2020 (10 mois) les exportations françaises  se sont contractées de -15,5% à 4,17 Mds EUR.  Hong Kong demeure le 3ème excédent de la France derrière le Royaume Uni et Singapour mais recule au 21ème rang des destinations des exportations française (15ème en 2019) . 
  • Pour en savoir plus : voir notes en téléchargement en bas de la page
Les exportations françaises vers Macao en 2019
  • En 2018, les exportations françaises vers Macao ont atteint 823 M EUR selon les douanes macanaises, soit une hausse de +33% en glissement annuel (après +0,6% en 2017).  Les douanes francaise enregistrent pour leur part des exportations de 165 M EUR en 2018 (+11%), les différences entre les douanes étant imputables à la  prise en compte  par Macao des produits français provenant de Hong Kong. La France est devenue en 2018 le 3ème fournisseur de Macao, derrière la Chine et l’Italie. A signaler, la performance exceptionnelle dans le secteur de la  maroquinerie, 1er poste d’exportation français à Macao, avec une hausse de +43% (à 165 M EUR). L’agroalimentaire, 2e poste d’exportation français, recule légèrement de -0,6%, à 160 M EUR, mais se maintient devant la bijouterie et joaillerie (+56% à 63 M EUR), et les vêtements et chaussures (+12% à 51 M EUR). La France a fourni 12,3% des biens de consommations importés à Macao derrière la Chine continentale (18,5%) et l’Italie (12,9%). La France détient 39,5% des parts de marché de Macao dans le secteur de la maroquinerie (2e fournisseur après l’Italie), 11% pour les produits alimentaires et boissons (2ème fournisseur après la Chine continentale), 6% des parts de marché dans le secteur de l’habillement (3ème position derrière l’Italie et la Chine continentale).
  • En 2019, les exportations françaises vers Macao ont atteint 1,1 Md USD selon les statistiques macanaises, qui  se fondent sur l’origine des produits ré exportés de Hong Kong, en hausse de +21,9%. Les douanes françaises enregistrent des exportations en hausse également,  de +161,2% à 430 M EUR. Les exportations d’aéronefs enregistrent un record en 2019 (234,3 M EUR source douanes françaises). Hors aéronautique,  les ventes françaises ont progressé  de +22,5% : maroquinerie (71,7 M EUR, +28,8%), bijouterie et joaillerie (11,4 M EUR, +18%), chaussures (10,5 M EUR, +28,4%) Les exportations de prêt à porter ont reculé de -2,2% à 33 M EUR alors qu’elles avaient progressé de +12% en 2018.
  • L’agroalimentaire est un poste significatif  avec les vins qui progressent de +70% en 2019 à 24,5 M EUR et les spiritueux (+27% à 10,4 M EUR). Les ventes de produits alimentaires demeurent en revanche limitées à 3,8 M EUR mais en hausse de +33,8% : produits laitiers et fromages (697 000 EUR, +63%), pâtisseries de conservation (636 000 EUR, +50,2%), poissons et aquaculture (586 000 EUR, +71,1%), fruits et légumes (504 000 EUR, +32,6%).

Pour en savoir plus : voir notes en téléchargement en bas de la page

Publié le