RELATIONS BILATERALES

Les relations françaises avec la Guinée-Bissau sont peu développées. L’aide budgétaire française a été suspendue en 2011 et l’AFD n’intervient plus depuis lors en Guinée Bissau.

D'un point de vue commercial, les exportations de la France vers la Guinée Bissau continuent de diminuer : après la baisse de 30% intervenue en 2015 et celle de 25% en 2016, le volume d’exportations ne représentait plus que 3,3 MEUR en 2017 (soit une baisse de 32% en un an). Les ventes françaises à la Guinée-Bissau sont essentiellement composées d’équipements mécaniques, de matériels électroniques et informatiques. Les importations françaises dans le pays, structurellement faibles, ont reculé de 80% en 2016 (23 000€), et seraient restées à ce niveau sans l’importation en 2017 d’engins maritimes pour une valeur de près de 3 MEUR.

Le stock global d’IDE du pays était de 134 MUSD fin 2015. La part française s’élevait à 1,3 MEUR fin 2016. Depuis 2007 la filiale bissau-guinéenne d’Orange Sénégal exploite la troisième licence de télécommunications du pays. Une dizaine de petites entreprises dirigées par des particuliers, notamment dans l’hôtellerie-loisirs sont présentes, essentiellement dans les îles Bijagos.

 

Publié le