Le commerce extérieur de la Grèce en 2019

 

Le commerce extérieur de la Grèce est resté dynamique en 2019 avec une croissance des échanges (+1,75%, à 87,3Mds€), qui ont retrouvé leur niveau d’avant crise[1]. L’accélération des importations a été supérieure à celle des exportations (+2,3% contre 0,8%), expliquant la dégradation du déficit commercial (+4,9% à -20,6Mds€). L’Union européenne est toujours le principal partenaire commercial du pays, concentrant plus de 50% des échanges. La France, qui a enregistré une hausse de ses échanges avec la Grèce, conserve pour l’année 2019 sa place de 7ème fournisseur. En termes de structure, le commerce extérieur grec reste dominé par les produits pétroliers raffinés (29,3%). Le secteur agricole représente encore une part importante des échanges (14%).  



[1] 86,2Mds€ en 2008

 

I. Une nouvelle croissance des exportations, bien que ralentie…

Après deux années de hausse soutenue (13,4% en 2017 et 16% en 2018), les exportations grecques ont connu en 2019 une légère augmentation de 0,8%, à 33,3Mds€[1], nouveau pic historique pour le pays[2]

Le ralentissement des exportations s’explique principalement par le repli des exportations de produits pétroliers raffinés (-7,1% à 10,6Mds€). Les capacités de raffinage élevées des 4 raffineries grecques [3] (25Mt) par rapport aux besoins du marché intérieur (12Mt) font du secteur pétrolier la première source de revenus du pays en matière d’exportation. Ceci permet  à la Grèce de réduire le coût de la facture pétrolière (solde importations-exportations de produits pétroliers) qui, dans un contexte de baisse du prix du pétrole en 2019, a reculé à 4,2Mds€ (contre 4,5Mds€ en 2018), représentant 21% de son déficit commercial.

Les exportations hors hydrocarbures ont été freinées par la contraction des ventes de produits manufacturés et en particuliers des produits industriels (-4,5% à 4,9Mds€), en raison du ralentissement de l’économie mondiale.

Secteur traditionnellement porteur, les exportations de produits agricoles et ceux de l’industrie agro-alimentaire, ont reculés de -1,5%, en raison notamment de la baisse des exportations d’huiles et graisses (-41,3% à 409,4M€), due à la faible récolte 2018/2019 et au tarif en baisse de l’huile d’olive.

En revanche, les secteurs enregistrant une hausse sont les produits chimiques (+17,5% à 4,1Mds€), les équipements mécaniques et matériel de transport (+8,2% à 3,1Mds€), les matières premières (+7,7% à 1,46Md€), les produits alimentaires et animaux sur pied (+3,8% à 4,7Mds€, et les boissons/tabac (+3,3% à 736,6M€).



[1] Source : Autorité nationale des statistiques de Grèce (ELSTAT) – données provisoires

[2] A noter que malgré la forte augmentation des exportations grecques ces dernières années, la Grèce reste un acteur modeste du commercial international avec une part de marché de 0,143% en 2017 (OCDE).

[3] 3 raffineries appartenant à Hellenic Petroleum (ELPE) et 1 au groupe Motor Oil

II.…accompagnée d’une croissance des importations et d’un déficit commercial

En 2019, les importations ont enregistré une hausse de +2,3%, à 54Mds€, soutenue par le dynamisme de la demande intérieure due à la reprise du pays.  La croissance des importations est toutefois inférieure à celle des années 2018 (+14,3%) et 2017 (+11,9%), en raison du ralentissement de l’activité dans l’UE.

Les achats de produits manufacturés, qui constituent le premier poste des importations grecques (57%), ont enregistré une hausse de +6,2%, à 30,7Mds€), ainsi que les produits alimentaires (+3,7% à 6,8Mds€). Les importations des matières premières ont augmenté de +1% à 1,3Md€.

La croissance des importations a entrainé une dégradation du solde de la balance commerciale, à -20,6Mds€ (+4,9% sur un an), soit environ 10% du PIB grec.

 

III. L’Union européenne confirme sa position de premier partenaire commercial

 En termes géographiques, l’UE à 28 reste le principal partenaire commercial de la Grèce (55,5% des exportations et 55,1% des importations en 2019). Les échanges avec les pays du G7[1] ont enregistré une hausse et ont représenté environ 28% du commerce extérieur grec.

Parmi les principaux fournisseurs de la Grèce, l’Allemagne a vu ses importations vers la Grèce augmenté de 5,1% et consolide son premier rang avec 10,9% de parts de marché (contre 10,6% en 2018[2]). Elle est suivie par l’Iraq (8,4%) en raison des importations de pétrole, de l’Italie (8,1%), partenaire traditionnel de la Grèce et de la Russie (7,6%). Dans le même temps, les importations de Chine ont fléché de 17,9% sur un an, la relevant ainsi à la cinquième position avec 7,5% de parts de marché. Dans l’ère du brexit, la Grèce réduit en 2019 ses importations en provenance de Royaume Uni de -14,7%. La France a vu ses importations vers la Grèce augmenter de 9,9% et conserve son rang de 7ème fournisseur de la Grèce avec 4,3% de part de marché (contre 4% en 2018).

La hiérarchie des principaux clients de la Grèce a peu évoluée en 2019. Dans le détail, on notera que l’Italie est depuis 2014 le premier client de la Grèce (10,9% des exportations grecques en 2019, après 10,4% en 2018), devant l’Allemagne (6,7%), la Turquie (5,9%), Chypre (5,7%) et la Bulgarie (4,7%). Selon les statistiques (provisoires) de l’Autorité nationale des statistiques de Grèce (ELSTAT) et de l’Union des exportateurs de Grèce[3], la France a progressé au 8ème rang des clients de la Grèce avec 3,5% de parts de marché (contre 3% et au 11ème rang en 2018).



[1] G7 : Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Royaume Uni, Japon

[2] En 2018, le déficit commercial en faveur de l’Allemagne s’est élevé à 3,663Mds€

[3] On retrouve une hétérogénéité entre les sources grecques et les Douanes françaises

***

ANNEXE STATISTIQUE : LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA GRECE EN 2019

Source : Autorité nationale des statistiques de Grèce (ELSTAT) et Association des exportateurs grecs / traitement SE d’Athènes * données provisoires

 

 

I – Balance commerciale de la Grèce 2018-2019

En M€

2019

2018

Δ 2019/2018

Exportations

33 356.4

33 088.2

0,8%

Importations

54 007,3

52 773,9

2,3%

Total

87 363,7

85 862.1

+1,75%

Déficit

-20 650,9

-19 685,7

+4,9%

 

II – Structure des échanges commerciaux grecs 2018-2019

  • Les exportations en valeur

En M€

2019

2018

Part 2019

Δ 2019/2018

Produits alimentaires

5 858,4

5 950,1

17,6%

-1,5%

Produits alimentaires et animaux sur pied

4 712,3

4 539,4

14,1%

3,8%

Boissons et tabac

736,6

713,2

2,2%

3,3%

Huiles et graisses animales et végétales

409,4

697,5

1,2%

-41,3%

Matières premières non alimentaires (hors combustibles)

1 466,6

1 361,8

4,4%

7,7%

Combustibles et carburants

10 673,4

11 484,6

32%

-7,1%

Articles manufacturés

14 830,4

13 738,6

44,5%

7,9%

Produits chimiques et plastiques

4 049,2

3 446,9

12,1%

17,5%

Produits industriels

4 943,5

5 176,3

14,8%

-4,5%

Equipements mécaniques et matériel de transport

3 095,8

2 860,3

9,3%

8,2%

Autres articles manufacturés

2 741,8

2 255,0

8,2%

21,6%

Produits divers

527,6

553,2

1,5%

-4,6%

Total exportations

33 356,4

33 088,2

100%

0,8%

 

  • Les importations en valeur

En M€

2019

2018

Part 2019

Δ 2019/2018

Produits alimentaires

6 729,5

6 486,3

12,5%

3,7%

Produits alimentaires et animaux sur pied

5 853,4

5 575,8

10,8%

5,0%

Boissons et tabac

654,9

656,7

1,2%

-0,3%

Huiles et graisses animales et végétales

221,2

253,8

0,4%

-12,8%

Matières premières non alimentaires (hors combustibles)

1 344,7

1 331,2

2,5%

1,0%

Combustibles et carburants

14 932,9

15 963,1

27,6%

-6,5%

Articles manufacturés

30 730,2

28 941,8

56,9%

6,2%

Produits chimiques et plastiques

8 398,7

7 802,8

15,6%

7,6%

Produits industriels

6 013,1

6 255,3

11,1%

-3,9%

Equipements mécaniques et matériel de transport

10 045,8

9 359,4

18,6%

7,3%

Autres articles manufacturés

6 272,5

5 524,3

11,6%

13,5%

Produits divers

270,0

51,4

0,5%

425,5%

Total importations

54 007,3

52 773,9

100%

2,3%

 

 

  • Le solde commercial par produits (exportations-importations)

En M€

2019

2018

Produits alimentaires

-871,1

-536,2

Produits alimentaires et animaux sur pied

-1141,1

-1036,4

Boissons et tabac

81,7

56,5

Huiles et graisses animales et végétales

188,2

443,7

Matières premières non alimentaires (hors combustibles)

121,9

30,6

Combustibles et carburants

-4259,5

-4478,5

Articles manufacturés

-15899,8

-15203,2

Produits chimiques et plastiques

-4349,5

-4355,9

Produits industriels

-1069,6

-1079

Equipements mécaniques et matériel de transport

-6950

-6499,1

Autres articles manufacturés

-3530,7

-3269,3

Produits divers

257,6

501,8

Solde (export-import)

-20650,9

-19685,7

 

III – Principaux secteurs d’exportation de la Grèce en 2019

En M€

2019

2018

Part 2019

Δ 2019/2018

Produits manufacturés

14 830,4

13 738,6

44,5%

7,9%

Produits du raffinage du pétrole

10 673,4

11 484,6

32%

-7,1%

Produits agricoles

5 858,4

5 950,1

17,6%

-1,5%

Matières premières

1 466,6

1 361,8

4,4%

7,7%

Autres

527,6

553,1

1,6%

-4,6%

TOTAL

33 356,4

32 535,1

100%

+0,9%


III – Principaux partenaires commerciaux de la Grèce en 2019

  • Les principaux clients de la Grèce en 2019

En M€

2019

2018

Δ 2019/2018

Part 2019

Part 2018

Italie

3 631,0

3 454,9

5,1%

10,9%

10,4%

Allemagne

2 248,8

2 113,3

6,4%

6,7%

6,4%

Turquie

1 973,5

2 035,4

-3,0%

5,9%

6,2%

Chypre

1 897,8

1 754,1

8,2%

5,7%

5,3%

Bulgarie

1 563,1

1 424,6

9,7%

4,7%

4,3%

Etats-Unis

1 305,2

1 370,8

-4,8%

3,9%

4,1%

Royaume-Uni

1 224,0

1197,6

2,2%

3,7%

3,6%

France

1 183,7

1 006,9

17,6%

3,5%

3,0%

Liban

1 165,3

1 490,1

-21,8%

3,5%

4,5%

Espagne

1 105,2

1 103,7

0,1%

3,3%

3,3%

Roumanie

1 013,7

946,0

7,2%

3,0%

2,9%

Egypte

942,6

1 152,4

-18,2%

2,8%

3,5%

Chine

892,5

901,5

-1%

2,7%

2,7%

Macédoine du Nord

794,4

798,5

-0,5%

2,4%

2,4%

Arabie Saoudite

745,4

725,1

2,8%

2,2%

2,2%

Pays Bas

698,9

662,9

5,4%

2,1%

2,0%

 

  • Les principaux fournisseurs de la Grèce en 2019

En M€

2019

2018

Δ 2019/2018

Part 2019

Part 2018

Allemagne

5 875,4

5 587,7

5,1%

10,9%

10,6%

Irak

4 557,3

4 524,4

0,7%

8,4%

8,6%

Italie

4 372,0

4 169,3

4,9%

8,1%

7,9%

Russie

4 078,9

4 141,0

-1,5%

7,6%

7,8%

Chine

4 061,3

3 445,1

17,9%

7,5%

6,5%

Pays Bas

2 674, 7

2 716,8

1,5%

5,0%

5,1%

France

2 310,9

2 102,8

9,9%

4,3%

4,0%

Espagne

1 944,1

1 988,8

-2,2%

3,6%

3,8%

Turquie

1 943,3

1 847,8

5,2%

3,6%

3,5%

Bulgarie

1 813,2

1 734,5

4,5%

3,4%

3,3%

Belgique

1 669,7

1 656,9

0,8%

3,1%

3,1%

Kazakhstan

1 606,9

1 631,0

-1,5%

3,0%

3,1%

Etats-Unis

1 223 ,1

689,7

77,3%

2,3%

1,3%

Royaume Uni

1 113,1

1 305,3

-14,7%

2,1%

2,5%

Irlande

862,0

515,5

67,2%

1,6%

1,0%

Egypte

842,6

636,1%

32,5%

1,6%

1,2%

Arabie Saoudite

884,3

1 010,2

-12,5%

1,6%

1,9%

 

 

 

 

Publié le