Relations Bilatérales

Relations économiques avec la France

Commerce bilatéral

Les exportations françaises en Guinée ont augmenté de 19,1%, en 2017 pour atteindre 171 MEUR, grâce à l’augmentation des ventes de produits pharmaceutiques, de produits électriques et de biens d’équipement. Les importations en provenance de Guinée ont en revanche diminué de 32% en 2017 (après avoir augmenté de 29% en 2016), en raison de la baisse des achats d’or qui, avec la bauxite, composent 94% de nos achats totaux. L’excédent commercial de la France avec la Guinée est donc passé de +12 M€ à +82 M€.En Afrique Subsaharienne, la Guinée demeure un partenaire commercial modeste pour la France (23e rang). La part de marché de la France dans le pays est demeurée à 5%.

IDE et présence française

Avec un stock d’IDE de 105 MEUR en 2016 et 29 filiales qui réalisent un chiffre d’affaires global de 600 à 700 MEUR et emploient entre 2 500 et 3 000 collaborateurs, la présence française en Guinée reste relativement modeste.

Aide bilatérale française

Le Cadre d’Intervention Pays (CIP) 2015-2020 de l’Agence Française de Développement en Guinée se concentre sur les secteurs suivants : éducation-formation professionnelle, développement des territoires ruraux (agriculture, pisciculture, développement local et décentralisation) et infrastructures (énergie et eau). 

Après un premier Contrat de développement et de désendettement (C2D) de 75 MEUR, portant sur la période 2013-2016, un second C2D, pour un montant global de 91M€ sur 5 ans (2016-2021) a été signé le 11 juillet 2016. Ce 2nd C2D conforte l’ancrage des affectations dans les secteurs du développement rural, de la formation professionnelle, du développement local et de l’éducation. Il comprend également une aide budgétaire. La finalité globale de ce 2nd C2D est de contribuer activement à la Stratégie de relance et de résilience socio-économique post-Ebola 2015-2017 de la Guinée.

 

 

Publié le