Echanges commerciaux France-Gabon en 2020

Après avoir accusé de fortes baisses à partir de 2015, en raison d’une demande intérieure atone, les exportations françaises à destination du Gabon sont reparties à la hausse en 2018 à la faveur d’une reprise de l’activité. L’année 2020, marquée par un contexte économique mondial difficile en raison de la pandémie, n’aura pas permis de garder ce cap et l’offre française a subi la décroissance économique du Gabon (-2,5%).

Les exportations françaises ont baissé (-12,5%, 399 M€ contre 457 M€ en 2019). S’agissant des importations françaises en provenance du Gabon, nos achats ont également enregistré une baisse marquée de 25% à 105 M€.

Les exportations françaises vers le Gabon ont repris leur mouvement baissier en 2020.

Dans un contexte économique fragilisé par la pandémie en 2020, la demande intérieure gabonaise a connu un repli sur l’année. Après un retour à la croissance en 2018 et une stabilisation en 2019, les ventes de la France vers le Gabon ont logiquement baissé, à 399 M€ (-12,5%).

La structure des exportations françaises, habituellement classique dans ce pays, s’est légèrement modifiée, suivant les besoins de consommation nécessaires pendant la période de restrictions d’activités économiques : les équipements (machines, matériel électrique), qui représentaient plus du tiers des ventes depuis de nombreuses années, ont été devancés par les produits des industries agroalimentaires (22%), en raison d’une chute de nos exportations de matériel électrique (-34%) et des machines et équipements (-13%). La plupart des projets de construction et de développement (notamment dans le secteur pétrolier) ont été reportés. Les restrictions d’ouverture des commerces et notamment des bars, hôtels et restaurants en 2020 a provoqué une baisse de 12% de nos ventes de boissons, tandis que la vente de produits pharmaceutiques (12% du total) a augmenté de 6,6%.

Les importations françaises en provenance du Gabon restent très concentrées.

S’élevant à 105 M€, les importations françaises en provenance du Gabon ont baissé de 25% en 2020. Signe de l’absence de diversité des importations françaises en provenance du Gabon, le manganèse et le bois représentent 85% des importations françaises.

Suivant la reconfiguration du paysage pétrolier local et le contexte économique, nos importations d’hydrocarbures ont fortement chuté (-99%) pour ne représenter plus que 7% de nos importations totales. Nos achats de minerais de manganèse (22% du total) a chuté de -57% tandis que La France a acheté pour 4,7M€ de produits sidérurgiques (+150%). Le bois est le premier poste d’achat de la France au Gabon (62% des importations totales) en progression en valeur de 10% par rapport à l’année précédente, à 65,4M€.

 

 

Publié le