Le commerce extérieur de l’Éthiopie en 2019/20

En 2019/20, d’après les données de la Banque centrale (NBE), le commerce extérieur de l’Éthiopie s’est contracté  de - 5 % par rapport à l’année 2018/19, pour atteindre 16,9 Mds USD. Les exportations sont en hausse (+11 % à 3,0 Mds USD) en raison notamment d’un regain des exportations de café (+12,8 %) et du secteur de la floriculture, mais leur niveau (seulement 3,1 % du PIB) reflète toujours la faible compétitivité et le manque de diversification de l’appareil productif tourné à l’export. De leur côté, les importations sont en baisse (- 8,6 % à 13,8 Mds USD). Le déficit de la balance commerciale s’est contracté à 10,8 Mds USD, en baisse de -16,2 % sous l’effet d’une hausse en valeur des exports, alors que la facture des imports se réduisait. Les biens échangés demeurent similaires à l’année précédente. À l’exportation, le café et la floriculture restent prépondérants (respectivement 29,9 % et 15,2 % du total exporté), et les principaux postes d’importation perdurent : il s’agit des produits pétroliers (14,2 %), des biens d’équipements (27,7 % du total importé). Géographiquement, l’Éthiopie dépend toujours fortement de ses échanges avec la Chine. Cette relation demeure asymétrique. L’Ethiopie est le treizième client de la Chine (2,8 % des exportations éthiopiennes sont à destination de la Chine), tandis que Pékin demeure le premier fournisseur de l’Éthiopie (26 % de parts de marché). Ainsi, l’Éthiopie enregistre son premier déficit commercial avec ce pays (3,5 Mds USD, soit 32 % du déficit commercial éthiopien).

Le commerce extérieur en baisse, marqué par un déficit de la balance commerciale

Sur le dernier exercice fiscal, le commerce extérieur de l’Ethiopie s’établissait à 16,9 Mds USD. Ce montant est en recul (-5 %) sur un an, il était de 17,8 Mds au précédent exercice 2018/2019. Dans la continuité des trois dernières années, l’Ethiopie présente à nouveau une balance commerciale déficitaire de près de 10,8 Mds USD. Toutefois, ce déficit est en baisse (-16,2 %), il amorce une baisse quasi constante depuis désormais trois ans, puisqu’il était évalué à 12,9 Mds USD pour la période 2016/2017. Le déficit de la balance commerciale constitue toujours une part importante du PIB éthiopien[1] (11,2 %). Ainsi, le montant total des exportations éthiopiennes se situe à 3 Mds USD en hausse de 11 % sur un an, et supérieur à son niveau d’il y a 2 ans, tandis que les importations du pays s’élevaient à 13,8 Mds USD, en baisse de 8,6 %.

Structure des échanges : des exportations en hausse, qui demeurent à un faible niveau

En 2019/2020, les exportations éthiopiennes s’élevaient à seulement 3 Mds USD, représentant 3,1 % du PIB,en une hausse de 10,7 % par rapport à l’année passée, quand les exportations représentaient 2,8 % du PIB pour le précédent exercice. Les produits agricoles (café, oléagineux, légumineuses, khat, fleurs, viande, fruits et légumes) représentent près de 81,9 % des exportations totales, avec en tête le café (862 M USD) en hausse de 12,8 % sur un an, qui contribue toujours majoritairement à hauteur de 29,9 % aux exportations du pays et lui assurent le 11ème rang mondial en 2019. Les autres catégories de produits ne jouent qu’un rôle marginal : l’industrie du cuir poursuit sa baisse (-39,7 %; 70,8 M USD), tandis que la floriculture est en nette hausse (+71 % ; 439,7 M USD), tout comme le secteur énergétique (+21,3 % ; 67,6 M USD) et le secteur du khat (+6,3 %; 322,8 M USD).

Les importations ont continué à diminuer (-8,6 % à 13,8 Mds USD), représentant désormais 14,4 % du PIB, contre 15,8 % l’année précédente. Elles représentent comme l’année dernière, l’équivalent de 4,6 fois les exportations. Les principaux postes d’importation, demeurent similaires à l’année précédente : il s’agit des produits pétroliers (14,2 % du total, en baisse de 26,9 %), des biens d’équipements – notamment industriels pour la construction des grands projets d’infrastructures – (27,7 % du total importé, en baisse de 24 %) et les biens de  consommations alimentaires durables (7 % du total importé, en baisse de 18 %). Enfin, le poste « autres importations » comptabilisant 27,4 % du total des produits importés.

Partenaires commerciaux : la Chine consolide ses parts de marché

L’Asie consolide son leadership en 2019/2020, avec des échanges estimés à 7,8 Mds USD (46,5 % du total des échanges), notamment en raison du poids de la Chine qui représente 46 % des importations en provenance de la zone. Tandis que les échanges entre l’Éthiopie et l’Union européenne s’élèvent à 2,4 Mds USD (14,5 % du total des échanges) contre 3,9 Mds USD (21 %) au dernier exercice.

Grâce à ses ventes d’équipements mécaniques, la Chine consolide depuis dix ans sa position de premier fournisseur de l’Éthiopie (3,6 Mds USD en 2019/20, soit une part de marché de 26 %), en légère baisse (-7 % sur un an) mais demeure largement devant l’Inde (1,1 Md USD ; 7,8 %) et le Koweït (1,1 Md ; 7,8 %) et les États-Unis (1,1 Md USD ; 7,7 %). Viennent ensuite la Turquie (611,6 M USD ; 4,4 %), les EAU (546,7 M  USD ; 3,9 %), l’Arabie Saoudite (3,3 %) et l’Ukraine (2,4 %). La France se positionne au 14ème  rang des pays fournisseurs (+5 rangs sur un an) avec 1,9 % du total importé (258,4 M USD), et au 4ème rang des pays européens (+2) derrière l’Allemagne (296,4 M USD), le Royaume-Uni (296,3 M USD) et l’Italie (263,2 M USD).

A l’export, pour l’exercice 2019/2020, les Pays-Bas passent devant la Somalie en tant que premier pays destinataire des biens éthiopiens pour un montant de 308,4 M USD représentant 2,2 % du montant total. La Somalie constitue la deuxième destination à l’export pour l’Ethiopie (230,7 M USD ; 1,7 %). Destinataire de 1,7 % des exportations éthiopiennes (212,5 M USD), les États-Unis demeurent le troisième client de l’Éthiopie alors qu’ils étaient le premier pays de destination en 2018. L’Arabie Saoudite conserve aussi le quatrième rang des pays destinataires des exportations éthiopiennes (207 M USD ; 1,5 %), devant l’Allemagne (160,7 M USD ; 1,2 %) et les EAU (124,5 M USD; 0,9 %). La France est le 19ème pays client de l’Éthiopie avec 0,9 % du total exporté (28,4 M USD; +0,2 point par rapport à l’année dernière) et se maintient au 7ème rang européen après les Pays-Bas (10,3 %; 308,4 M USD), la Suisse (198,8 M USD ; 6,7 %), l’Allemagne (160,7 M USD ; 5,4 %), la Belgique (80,5 M USD; 2,7 %), l’Italie (44,2 M USD ; 1,5 %) et le Royaume-Uni (33,7 M USD ; 1,1 %).


[1]   Le PIB est issu des dernières estimations du World Economic Outlook pour Octobre 2020, la NBE n’ayant pas encore publié cette information

Annexe 1.

Balances commerciales de l'Éthiopie 2019/20

Annexe 2.

Principaux fournisseurs de l'Éthiopie en 2019/20

Annexe 3.

Evolution des échanges de biens entre la France et l'Éthiopie de 2011 à 2020

Publié le