Relations économiques et commerciales bilatérales

Les échanges commerciaux bilatéraux

Les échanges commerciaux entre la France et l'Egypte ont atteint en 2019 leur plus haut niveau historique depuis 2012 à 3 mds€. D’après la Banque Centrale d’Egypte, la France était le 12ème partenaire commercial de l’Egypte sur l’année fiscale 2018/19 (2,9% du volume des échanges commerciaux égyptiens), en recul d’une place par rapport à 2017/18 (3% des échanges). Du point de vue de la France, l’Egypte reste un partenaire commercial modeste : 39ème client et 58ème fournisseurNéanmoins, nous y enregistrons notre 8ème excédent commercial le plus important au monde, le 3ème dans la région ANMO et le 1er en Afrique.

Notre excédent commercial avec l'Egypte est en forte progression (+68%) à 1,6 md€ en 2019 après une forte contraction en 2018 (937 M€). Ce resultat s'explique notamment par la reprise des exportations de blé après une période d'interruption de deux ans, ainsi que par la forte hausse des exportations de matériels de transports (580 M€ en 2019). La balance commerciale a néanmoins connu de fortes fluctuations d’une année sur l’autre (suites de la forte dépréciation de la devise nationale, suspension des exportations de blé…). Ainsi après l’année record de 2015 (2,6 mds€ d’échanges et 1,6 md€ d’excédent), nos exportations ont varié fortement d’une année sur l’autre : -27% en 2016, +21% en 2017, -8% en 2018 et +35% en 2019, alors que nos importations progressent modéremment (+12% en moyenne annuelle depuis 2015).

 Evolution des échanges commerciaux entre la France et l'Egypte depuis 2010 (Source: Douanes françaises). Evolution échanges commerciaux FR EG

 Répartition des échanges commerciaux entre la France et l'Egypte, par produits, en 2018 et 2019 (Source: Douanes françaises). Echanges par produits

Présence économique française et investissements

En 2018 le stock d’IDE français en Egypte s’est établi à 778 M€ et les flux nets d’investissements directs français en Egypte ont atteint 140 M$, faisant de la France le 10ème investisseur en Egypte au cours de l’année fiscale 2018/19.

Avec environ 160 filiales qui emploient directement plus de 50 000 personnes pour un chiffre d’affaires supérieur à 5 Mds €, les entreprises françaises ont su s’inscrire durablement dans le paysage économique égyptien avec une présence diversifiée :

  • Construction & Industrie : Air Liquide, Vinci, Bouygues, Saint Gobain, Total, Arkema, Vicat, Lafarge-Holcim, Consolis etc…
  • L’énergie : Groupe Total (Distribution, Total Eren), Engie, Voltalia, EDF EN, etc…
  • Eau & Assainissement : Véolia, Suez etc…
  • Les transports : Alstom, Colas Rail, ETF, Systra, Poma, Thalès, Valéo, NGE-TSO, etc…
  • La production manufacturière d’équipements électriques, électroménager ou automobiles : Schneider Electric, Legrand, Nexans, Groupe Seb, Groupe Atlantic,  etc…
  • L’agroalimentaire : Lactalis, Danone, Bel, Savencia, Lesaffre, Soréal, etc…
  • L’industrie pharmaceutique et cosmétique : Servier, Ceva, L’Oréal, Sanofi, etc…
  • Les services : Orange, Crédit Agricole, Axa, Téléperformance, ATOS, Cegedim, Gide, etc…
  • La logistique : CMA-CGM, Bolloré, etc…
  • La grande distribution : Carrefour, Décathlon, etc…
  • Les franchises : Paul, Brioche Dorée, 5àSec, Fauchon, Yves Rocher, GoSport, Intersport etc…
  • Le tourisme : Air France, Groupe Accor, etc…

Retrouvez en vidéo plus d’informations sur 18 des principaux investissements d’entreprises françaises réalisés en Égypte ces trois dernières années pour un montant de près de 2 milliards d’euros : Cliquez ici

Publié le