Relations bilatérales

Le commerce extérieur de l’Estonie repose avant tout sur l’intégration régionale. Le fort degré d’ouverture du pays le rend particulièrement sensible à la conjoncture internationale. Dans le contexte actuel, on pouvait s’attendre à une forte dégradation du commerce extérieur de l’Estonie et des impacts lourds sur l’économie du pays pour cette année 2020. Cependant, malgré les inquiétudes, la crise sanitaire a relativement épargné l’économie et le commerce extérieur du pays. La résilience économique de ses principaux partenaires commerciaux ont permis de maintenir un certain niveau d’échanges. Compte-tenu de l’intégration du pays, principalement régionale, la place de la France dans le commerce extérieur estonien demeure modeste.

Le commerce bilatéral franco-estonien s’élevait à 573M EUR en 2020, il est en baisse de 19,9% par rapport à 2019, ce qui vient mettre un coup d’arrêt à la tendance à la hausse qui avait été observée depuis 2018. L’Estonie enregistre un déficit commercial de 51M EUR avec la France.

La France est le 13ème client de l’Estonie. Elle perd une place par rapport à 2019. Elle se place derrière les voisins proches, mais devant la Chine, le Royaume-Uni ou encore l’Italie. Le montant des exportations estoniennes vers la France s’élève à 261M EUR, ce qui représente 1,83% du total des exportations du pays. Les exportations se concentrent autour du bois et de ses produits dérivés, à hauteur de 45,6M EUR, soit 17,5% des exportations. Viennent ensuite les équipements électriques (37,3M EUR, soit 14,3% des exportations), les produits manufacturés divers (30,7M EUR, 11,7% des exportations) et des engrais (20,9M EUR, 8,01% des exportations).

Les importations du pays en provenance de France s’élevaient en 2020 à 312M EUR, soit 2,06% des importations totales. La France gagne une place en tant que fournisseur de l’Estonie par rapport à 2019 et se positionne à la 11ème place, toujours derrières les proches voisins du pays mais devant la Chine ou l’Italie. L’Estonie a importé principalement des véhicules (pour 93,2M EUR, soit 29,8% des importations), des appareils mécaniques (30M EUR, 9,59% des importations), mais également des équipements électriques (28,6M EUR, 9,14% des importations) et des boissons (27,2M EUR, 8,72% des importations). De plus, le pays a aussi importé des armes et munitions depuis la France, à hauteur de 25,2M EUR.

Au premier trimestre de l’année 2021, les exportations estoniennes vers la France s’élèvent à 53,8M EUR, avec principalement des engrais, des véhicules et du bois et produits dérivés. A l’inverse, les importations en provenance de France s’élèvent à 46M EUR et concernent des véhicules, des appareils et équipements électriques et des boissons.


 

Publié le