Indicateurs et conjoncture

Déjà en proie à une situation économique dégradée, compte tenu notamment du resserrement de l’embargo américain et de l’effondrement de son allié vénézuélien, les effets de la Covid-19 sur l’économie cubaine sont importants, asséchant les rentrées de devises d’un pays qui ne peut se financer sur les marchés internationaux, creusant le déficit fiscal (-20% en 2020) et faisant plonger le PIB (-11% en 2020).

Particulièrement prudentes dans la gestion de la pandémie dans un premier temps, les autorités ont amorcé un changement de cap dans la stratégie du pays. Conscient des conséquences économiques de la pandémie et de l’urgence de la situation, le gouvernement accélère ainsi l’ouverture économique de l’île. Le Conseil des ministres a approuvé en session extraordinaire, le 16 juillet 2020, « une stratégie économique et sociale pour relancer l’économie et faire face à la crise causée par la pandémie ». En plus des traditionnelles priorités cette politique s’attaque à trois piliers : le renforcement de l’autonomie des entreprises étatiques, le perfectionnement du secteur privé et la réorganisation monétaire.

Publié le