Indice de compétitivité du Costa Rica en 2019

L’indice de Compétitivité du Forum Economique Mondial 2019, classe le Costa Rica en 62e position parmi 141 économies étudiées. Le pays perd sept places par rapport au classement de 2018. Alors même que certains progrès ont été réalisés, notamment en termes de santé, d’ouverture du marché des biens et du secteur éducatif, de nombreux handicaps limitent l’amélioration de la productivité et de la compétitivité costaricienne (manque de stabilité macroéconomique, barrières à la création d’entreprise, système financier encore peu solide).

L’indice de compétitivité du Forum Economique Mondial 2019 classe le Costa Rica en 62e position parmi 141 pays étudiés. Ce classement repose sur 103 indicateurs répartis en 12 piliers, visant à évaluer la compétitivité d’une économie au travers d’éléments socio-économiques définis selon le Forum Economique Mondial comme « l’ensemble des institutions, des politiques et des facteurs qui déterminent le niveau de productivité d’un pays ».

Les 12 piliers étudiés sont : institutions, infrastructures, adoption de nouvelles technologies, stabilité macroéconomique, santé, compétences (éducation), marché des biens, marché du travail, système financier, taille du marché, dynamisme des entreprises, capacité d’innovation.

Le Costa Rica se classant en 62e position sur 141 pays, perd sept places par rapport au classement de 2018 de compétitivité du Forum Economique Mondial.  Alors même que le Costa Rica a vu une amélioration progressive de certains piliers, de nombreux handicaps sont encore existants, freinant la productivité et donc la compétitivité de l’économie costaricaine en 2019.

Le Costa Rica présente des avantages compétitifs en ce qui concerne la santé (25e), le marché des biens (41e – haut niveau d’exportations costariciennes)  et le système éducatif (51e) avec des résultats honorables en termes de compétences de la main d’oeuvre salariée (26e), des compétences des universitaires (22e) et de la facilité à embaucher des personnes qualifiées (27e).

Toutefois, le Costa Rica montre des déficits de compétitivité en termes d’infrastructures, notamment routières, s’agissant du système financier encore fragile (principalement en ce qui concerne le financement des PME (98e) et sa capitalisation (108e)), pour ce qui concerne la stabilité macroéconomique (les grands équilibres peinent à être maintenus (85e) et la dette est encore très élevée (102e)) et ainsi que pour ce qui relève du dynamisme des entreprises plutôt mal qualifié (92e) avec des temps de création d’entreprise très long (107e) et des procédures administratives assez lourdes (107e).

 

Annexe: Indicateurs de compétitivité du Costa Rica en 2019

 Indicateurs compétitivité Costa Rica 2019

Publié le