Le lithium au Chili

Avec 29% de la production, le Chili est le second producteur mondial de lithium, derrière l’Australie. La découverte de nouveaux gisements dans un nombre croissant de pays amène les autorités chiliennes à se projeter, de manière conservatrice, sur une part de marché de 17% à l’horizon 2030, ce qui, pour un volume mondial 6 fois supérieur, représenterait quasiment un triplement de la production chilienne en volume dans les 10 prochaines années.

Seuls deux groupes miniers produisent aujourd’hui du lithium au Chili : l’Américain Albermarle (3éme mondial, 17% de la production) via sa filiale Sociedad Chilena del Litio (SCL) et le chilien SQM (Sociedad Quimica y Minera, 2nd acteur mondial, 18%), détenu par le groupe local Pampa (30%) et, depuis avril 2018, par le chinois Tianqui.

L’enjeu central pour le Chili n’est pas tant les réserves – environ 48% des réserves mondiales – ni l’exploitation de ces dernières – le coût de production du lithium au Chili est le plus compétitif au monde –, mais la mise au point de procédés d’extraction du lithium plus respectueux de l’environnement, ainsi que la localisation sur le territoire chilien d’une filière industrielle associée à ce minéral.

Ces deux enjeux stratégiques mobilisent les entreprises françaises.

Publié le