Le commerce extérieur du Canada

Le commerce extérieur du Canada en 2018 – Balance des biens

Cette fiche s’appuie sur les données canadiennes de Statistique Canada. Pour les données en euros, cf. le tableau Chiffres clés.

La balance commerciale de biens du Canada enregistre en 2018 son quatrième déficit annuel consécutif, atteignant le montant de -11,8 Md CAD, en légère baisse par rapport à l’année précédente (-15 Md CAD en 2017). En termes de structure sectorielle de la balance commerciale, les secteurs de l’énergie, de l’agriculture-agro-alimentaire-forestier, du métal et des produits minéraux non métalliques sont excédentaires, tandis que ceux des biens de consommation, des produits électroniques et électriques, des machines et de l’automobile sont déficitaires. Le Canada est le 12ème exportateur mondial et le 13ème importateur mondial en 2018.

 En 2018, les exportations canadiennes se sont élevées à 584,2 Md CAD (+6,9 %). Les exportations du Canada proviennent principalement des secteurs des produits énergétiques (128,6 Md CAD ; +17,2%), des matériels de transports (92,8 Md CAD ; -11,2%), des machines (62 Md CAD ; +5,9%), des métaux communs (45,4 Md CAD ; +8,3%) et des produits chimiques (36,6 Md CAD ; +15,6%). La dynamique des exportations s’explique essentiellement par la forte augmentation de pétrole dans un contexte de hausse des prix du pétrole en 2018 (+6,0 % en volume et +16,6% en prix moyen). Ainsi, si l’on exclut les exportations de produits énergétiques, les exportations de marchandises canadiennes ont augmenté de 4,4 % (+0,5 % en 2017).

 Cette hausse des exportations a toutefois été compensée par le dynamisme des importations (595,9 Md CAD soit +6,1 %). Les importations du Canada concernent principalement les secteurs des machines et appareils (147,5 Md CAD ; +7%), des transports (112,7 Md CAD ; +2,4%), les minéraux (53,2 Md CAD ; +21 %), de la chimie (52,3 Md CAD ; +8%) et des métaux (41,1 Md CAD ; +10,4%).

L’analyse de la structure géographique de la balance commerciale met une nouvelle fois en évidence le caractère stratégique, pour le Canada, des relations commerciales avec les Etats-Unis. Les États-Unis demeurent en 2018 le premier partenaire du Canada, très loin devant tous les autres pays : ils représentent 75% des exportations (438,3 Md CAD) et 51% des importations (304,6 Md CAD). La Chine est le second partenaire commercial du Canada en représentant 4,7% des exportations du pays (27,7 Md CAD) et 13% de ses importations (75,6 Md CAD). Enfin, le Royaume-Uni est le troisième partenaire commercial à l’exportation du Canada avec 16,3 Md CAD (-7,7%) tandis que le Mexique est le troisième fournisseur du Canada avec (36,8 Md CAD ; +3,7 %).

La mise en œuvre de l’AECG semble avoir davantage bénéficié aux importations depuis les pays membres de l’UE qu’aux exportations canadiennes vers l’Europe. Ainsi, les importations depuis les pays membres de l’UE (73,6 Md CAD en 2018) ont augmenté de +11%. Cette augmentation résulte notamment de la hausse des importations en provenance de la Belgique (+ 40,2 %, principalement des produits chimiques organiques, des produits automobiles et des produits pharmaceutiques), de l’Allemagne (+6,3 %, principalement des machines) et de la France (+16,0 %, principalement des machines et des aéronefs et leurs pièces). Les exportations canadiennes vers l’UE (44,5 Md CAD en 2018) ont également progressé mais dans une moindre mesure (+ 7 %). Cette hausse des exportations est principalement imputable à la hausse des exportations de produits énergétiques (+83,9 %) et de produits automobiles (+89,3 %). Il est toutefois prématuré de tirer des conclusions quant aux effets de l’AECG sur les échanges commerciaux entre l’UE et le Canada. Il faudra attendre d’avoir davantage de recul pour identifier des ruptures de tendance dans la dynamique des échanges.

Les principaux clients du Canada dans l’Union Européenne en 2018 sont le Royaume-Uni (16,3 Md CAD; -7,7%), l’Allemagne (4,8 Md CAD; +16,8%), les Pays-Bas (4,7 Md CAD; +51,1%), la Belgique (3,8 Md CAD ; +7,8%) et la France (3,4 Md CAD ; +1%). Les principaux fournisseurs du Canada dans l’Union Européenne en 2018 sont l’Allemagne (19,1 Md CAD; +6,3%), le Royaume-Uni (9,2 Md CAD; +3,4%), l’Italie (9 Md CAD ; +10,4%), la France (7,2 Md CAD ; + 16%) et les Pays-Bas (4,5 Md CAD ; + 12%).

 

Chiffre-clés

  • Balance commerciale de biens: -11,8 Md CAD (-8 Md €).
  • Exportations totales: 584,2 Md CAD ; 401 Md € (+6,9 %).
  • Importations totales: 595,9 Md CAD ; 410 Md € (+6,1 %).
  • Rang: 12ème exportateur mondial – 13ème importateur mondial.
  • Principaux partenaires commerciaux :

1. Etats-Unis (75% des exportations - 51% des importations).

2. Chine (4,7% des exportations du pays - 13% des importations).

3. Royaume-Uni pour les exportations (2,8%) – Mexique pour les importations (6,2%).

 

  • Exportations du Canada vers l’UE : 44,5 Md CAD ; 30,4 Md € ; (+7%).

    Principaux clients dans l’UE :

    1. Royaume-Uni (16,3 Md CAD ; 11,2 Md € ; -7,7%) ;

    2. Allemagne (4,8 Md CAD; 3,3 Md € ; +16,8%) ;

    3. Pays-Bas (4,7 Md CAD; 3,2 Md € ; +51,1%) ;

     

  • Importations du Canada depuis l’UE : 73,6 Md CAD ; 50,6 Md € ; (+11%).

     Principaux fournisseurs dans l’UE :

    1. Allemagne (19,1 Md CAD; 13,1 Md € ; +6,3%)

    2. Royaume-Uni (9,2 Md CAD; 6,3 Md € ; +3,4%)

    3. Italie (9 Md CAD ; 6,2 Md € ; +10,4%)

     

  • Rang de la France :

    0,58% des exportations totales du Canada (3,4 Md CAD ; 2,3 Md € ; +1%) : 12ème client du Canada et 5ème client au sein de l’UE.

    1,21% des importations totales du Canada (7,2 Md CAD ; 4,9 Md € ; + 16%) : 9ème fournisseur du Canada et 4ème fournisseur au sein de l’UE. 

 

 

Publié le