Le commerce extérieur du Canada

Le commerce extérieur du Canada en 2020 – Balance des biens

NB : cette fiche s’appuie sur les données canadiennes de Statistique Canada

 

Le déficit canadien pour le commerce de marchandises s’est établi à 19,5 Md CAD (13,2 Md EUR) pour l’année 2020, soit plus du double observé pour l’année 2019 (9 Md CAD/6,1 Md EUR). Cette augmentation substantielle du déficit de la balance des biens s’inscrit dans un contexte général de contraction des échanges commerciaux canadiens, avec une baisse des exportations de biens de 11,8% (522,4 Md CAD/351,6 Md EUR) et des importations de biens de 10% (541,8 Md CAD/364,7 Md EUR en 2020) sur un an (source : StatCan, Tableau 12-10-0130-01). Si le recul du commerce canadien, dans la lignée du ralentissement de l’économie mondial, est significatif, il est moins important que lors de la précédente crise financière mondiale (chute respective des exportations et des importations de 25% et 15,8% entre 2008 et 2009), avec notamment un rebond rapide des échanges au cours de la seconde moitié de l’année 2020. 

Le ralentissement des échanges commerciaux canadiens a été inégalement observé dans les différents secteurs de l’économie. Les produits énergétiques restent le premier poste d’exportations canadiennes mais ont connu une baisse significative au cours de l’année 2020 (88,9 Md CAD/59,8 Md EUR, -28,6% en g.a), en lien avec la contraction de la demande mondiale et la baisse des cours. Autre secteur dynamique à l’export, l’industrie automobile a également connu un net recul en 2020 (65,8 Md CAD/44,3 Md EUR, -23% en g.a). Les résultats à l’export ont été relativement stables dans les autres secteurs majeurs du commerce canadien : biens de consommation (69,3 Md CAD/46,6 Md EUR,  +1% en g.a), produits métalliques et minéraux non-métallurgiques (60,3 Md CAD/40,6 Md EUR, -2,4% en g.a) et produits issus de l’exploitation forestière (42,6 Md CAD/28,7 Md EUR, - 0,5%), malgré les tensions commerciales avec les Etats-Unis entourant ces deux dernières catégories.

Parallèlement à l’export, les importations ont également connu des évolutions contrastées. Une baisse substantielle des importations a également été observée dans les secteurs de l’automobile (87,5 Md CAD/58,9 Md EUR en 2020, -24% en g.a), confirmant la forte imbrication du Canada dans les chaines de valeur, notamment nord-américaine, et de l’énergie (22,9 Md CAD/15,4 Md EUR, -38,8% en g.a). Les importations de biens de consommation (125,8 Md CAD/84,7 Md EUR, +1,2% en g.a) et d’équipements électriques et électroniques (68,2 Md CAD/45,9 Md EUR, +5,7% en g.a) sont restées relativement stables et sont toujours parmi les premiers postes d’importations de l’économie canadienne (avec l’industrie automobile), tandis que les importations de machines industrielles et d’équipements (60,6 Md CAD/40,8 Md EUR) ont connu une légère baisse au cours de l’année 2020 (-12,8% en g.a).

Bien qu’ayant connu un fléchissement important au cours de l’année 2020, le commerce extérieur canadien demeure fortement dépendant au voisin américain . Les exportations vers les Etats-Unis ont représenté 73,5% des exportations canadiennes (383,8 Md CAD/258,3 Md EUR), tandis que 48,8% des importations du pays provenaient des Etats-Unis (264,1 Md CAD/177,8 Md EUR), des chiffres toutefois en légère baisse par rapport à 2019. La balance commerciale canadienne demeure largement excédentaire vis-à-vis des Etats-Unis, à hauteur de 119,7 Md CAD (80,6 Md EUR). Le commerce avec le reste du monde s’est contracté dans une moindre mesure (-5% d’exportations, -6,4% d’importations) tandis que la balance commerciale hors Etats-Unis demeure largement déficitaire, à hauteur de 140 Md CAD (94,2 Md EUR, -7,5% en g.a). Les échanges avec le Mexique ont été particulièrement affectés (-16,4% d’exportations, -19,2% d’importations), tandis que les échanges avec la Chine, 2e partenaire commercial, ont connu une hausse liée à la reprise chinoise (+8% d’exportations, +2% d’importations).  Les exportations avec le Royaume-Uni, 3e marché à l’export, se sont également maintenus. Concernant l’Union Européenne, les principaux partenaires du Canada sont l’Allemagne (6e), l’Italie (8e) et la France (9e).

L’Ontario, le Québec et l’Alberta sont les régions les plus dynamiques du Canada dans les échanges commerciaux. La province de l’Ontario est la fois le premier exportateur et le premier importateur du pays, représentant à elle seule plus d’un tiers (39,1%) des exportations canadiennes, porté par l’industrie automobile, et près des deux tiers (62,5%) des importations. Le Québec représente 17,6% des exportations, avec un appareil exportateur diversifié,  et 14% des importations du pays. Enfin l’Alberta se démarque en tant que 2e province exportatrice et par sa balance commerciale largement excédentaire (68,1 Md CAD/45,9 Md EUR) liée aux importantes exportations de l’industrie énergétique, malgré un recul important en 2020 (-22%). Sur la côte Ouest, les échanges de la Colombie-Britannique représentent 8,4% des exportations et 9,8% des importations) et sont davantage orientés vers le continent asiatique : 16,3% des exportations sont à destination de la Chine, contre seulement 1,5% en Ontario.

 

Chiffres-clés

  • Balance commerciale de biens: - 19,5 Md CAD (- 13,1 Md €).
  • Exportations totales: 522,4 Md CAD ;  351,6 Md € (-11,8 %).
  • Importations totales: 541,8 Md CAD ; 364,7 Md € (-10 %).
  • Principaux partenaires commerciaux :

1. Etats-Unis : 73,5% des exportations - 48,8% des importations.

2. Chine : 4,8% des exportations - 14,1%% des importations.

3. Union Européenne (UE27*): 5,3% des exportations - 11% des importations 

 

  • Principaux clients du Canada dans l’UE (UE27*) :

1. Allemagne (6,4 Md CAD; 4,3 Md € ; +1,5%) 

2. Pays-Bas (5,4 Md CAD; 3,6 Md € ; +3,8%) 

3. France (3,7 Md CAD; 2,5 Md € ; +2,7%) 

 

  • Principaux fournisseurs du Canada dans l’UE (UE27*):

1. Allemagne (17,3 Md CAD; 11,6 Md € ; - 8%)

2. Italie (9 Md CAD ; 5,96 Md € ; =)

3. France (6,5 Md CAD; 4,4 Md € ; -25,3%)

 

  • Rang de la France:

0,7% des exportations totales du Canada : 11ème client du Canada et 3ème client au sein de l’UE.

1,2% des importations totales du Canada : 9ème fournisseur du Canada et 3ème fournisseur au sein de l’UE. 

 

(*) : suite au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne au 31 décembre 2020, nous avons choisi de faire apparaître les chiffres UE27 dans ce bilan du commerce extérieur canadien. Toutefois il convient de préciser qu'en cas de prise en compte du Royaume-Uni dans les données UE, le Royaume-Uni se classerait au 1er rang des pays clients du Canada au sein de l'UE (19,9 Md CAD/13,4 Md€), et au 3ème rang des pays fournisseurs (7,8 Md CAD/5,2 Md€). 

Publié le