Données générales

Le Canada est une monarchie constitutionnelle, une démocratie parlementaire et un État fédéral au sein duquel dix provinces et trois territoires disposent d’une très large autonomie. En 2017, la Confédération canadienne a célébré son 150ème anniversaire. Le Canada est en 2017 la dixième puissance économique mondiale avec un PIB de 2 144 MdCAD.

Le Canada compte 37 millions d’habitants et présente la plus forte croissance démographique des pays du G7 (+1,1 % en moyenne annuelle de 2011 à 2016), en raison principalement de l’accroissement migratoire (300 000 immigrants accueillis en 2017). 60 % de la population canadienne réside dans les provinces de l’Ontario et du Québec.

Avec une croissance de 3,0 % en 2017, le Canada présente le taux de croissance du PIB le plus élevé des pays du G7. Parallèlement, l’économie canadienne a enregistré la création de 427 000 emplois et son taux de chômage approche ses plus bas niveaux historiques (5,8 %). L’Ontario joue un rôle moteur dans la croissance de l’économie canadienne et contribue pour 39 % à la richesse produite, suivi des provinces du Québec (19 %) et de l’Alberta (15 %).

Sur le plan bilatéral, la France est le 9ème partenaire commercial du Canada : elle détient une part de marché à l’exportation de 1,1 % et reçoit 0,7 % des exportations canadiennes en 2017. Le Canada se situe hors Union européenne à la 17ème place du classement des partenaires commerciaux de la France. Le marché canadien est un débouché important pour des secteurs de pointe et à haut contenu technologique (aéronefs et engins spatiaux ; pharmaceutique ; instruments de mesure ; véhicules automobiles) ainsi que pour des produits à forte valeur ajoutée et qui dépendent d’un savoir-faire reconnu (vins et spiritueux ; produits agro-alimentaires ; parfums et produits pour la toilette).

L’Accord économique et commercial global (AECG/CETA) entre le Canada et l’Union européenne est entré en application provisoire le 21 septembre 2017. La portée de l’AECG va au-delà de la seule réduction des barrières tarifaires, éliminant de nombreux obstacles non tarifaires aux échanges, notamment : ouverture des marchés publics, protection des indications géographiques européennes, rapprochement des règles de protection des droits de propriété intellectuelle, mouvements temporaires de professionnels, reconnaissance mutuelle des organismes de certification. L’AECG/CETA est l’accord commercial le plus complet, le plus ambitieux et le plus moderne conclu à ce jour par l’Union européenne.  

Publié le