Conjoncture économique

Petite économie andine enclavée, la Bolivie a vu son PIB multiplié par trois en dix ans pour atteindre 36,6 Md USD en 2017 (+4,2 %) pour 11 millions d’habitants (3 324 USD et 7 250 USD en ppa). Les autorités estiment que la croissance atteindra 4,7% en 2018 (4,3 % selon le FMI). Celle-ci est tirée par un investissement public toujours important qui s’est élevé à 7,3 Mds USD en 2017 pour un taux de réalisation de l’ordre de 77,1%.

Les finances publiques ont connu un déficit de 7,8% en 2017 poursuivant une tendance initiée en 2014 (3,4% en 2014, 6,9% en 2015 et 6,7% en 2016) alors que l’endettement public poursuit sa hausse pour atteindre 35% du PIB fin 2017 (43% en ajoutant la dette des entreprises publiques).

Les abondantes réserves de change (plus de 15 Mds USD à fin 2014) constituées durant la période de cours élevés des hydrocarbures sont en recul, elles s’élèvent à 8,9 Mds USD (septembre 2018). La politique de change, soumise à des tensions croissantes, repose sur un arrimage au dollar, avec des marges d’ajustement (« crawling peg ») aboutissant à une surévaluation de la monnaie d’environ 10% selon les autorités (40% selon la CAF ; 30% selon la Banque mondiale). Ce pivot permet toutefois de modérer l’inflation (2,71% en 2017 et une estimation de 3,5 % pour 2018 selon la BCB).

Si le niveau de pauvreté a fortement reculé, il demeure encore élevé (ramené de 61% en 2006 à 36,4 % en 2017 et de 37,7% à 17,1% pour l’extrême pauvreté). L’économie informelle est très forte, représentant 60% de l’activité économique et 70% de l’emploi en 2017. Dans ce contexte d’informalité, le chômage s’établissait à 4,48% au 4ème trimestre 2017.

La Bolivie dispose d’importantes réserves en gaz, de minerais à l’avenir prometteur comme le lithium, le fer et le cuivre et devient un grand producteur de soja. Les matières premières qui sont le moteur de son développement pèsent fortement, représentant plus de 80% du total des exportations. Toutefois les ventes de gaz sont exposées à une volatilité croissante et la Bolivie présente depuis 2015 une balance commerciale déficitaire.

Publié le