Les échanges bilatéraux de biens France-Bulgarie en 2020

La France demeure le 8ème partenaire commerciale de la Bulgarie comptabilisant 2,9 % de ses importations et 3,8 % de ses exportations, soit 3,4 % de ses échanges de biens. La crise liée à la pandémie Covid-19 a provoqué une contraction de ‑9,6 % des échanges franco-bulgares qui se sont élevés à 1,9 Mds EUR en 2020, avec une baisse de ­‑11,7 % des exportations françaises et ­‑7,9 % des importations en g.a.. La baisse des exportations, plus importante que celle des importations a conduit à un léger creusement du déficit commercial français vis-à-vis de la Bulgarie à -214,3 M EUR en 2020 contre -193,6 M EUR en 2019. Au 1er poste d’importations françaises en provenance de Bulgarie figurent les textiles, habits, cuir et chaussures, tandis que le 1er poste d’exportations de France est constitué par les matériels de transport.

1/  Un ralentissement des échanges commerciaux bilatéraux en raison de la pandémie de Covid-19

En 2020, la France demeure le 8ème partenaire commercial de la Bulgarie représentant 3,4 % de ses échanges de biens, elle conserve cette position en 2020. Les échanges commerciaux franco-bulgares se sont élevés à 1,9 Mds EUR en 2020, enregistrant une baisse de -9,6 % par rapport à 2019. La France se situe après l’Allemagne, premier partenaire commercial de la Bulgarie avec 14,0 % des échanges commerciaux, la Roumanie (8,2 % des échanges commerciaux), l’Italie (7,0 %), la Turquie (6,8 %), la Grèce (5,8 %), la Chine (4,2 %) et la Russie (4,2 %).

Les importations françaises depuis la Bulgarie représentent 1,0 Md EUR en 2020, soit une baisse de -7,9 % en glissement annuel. La France reste le 6ème client de la Bulgarie, absorbant 3,8 % de ses exportations.

Les exportations françaises en Bulgarie se sont élevées à 830,7 M EUR en 2020, soit une baisse de -11,7 % par rapport à la même période l’année précédente. La France est le 11ème fournisseur de la Bulgarie avec une part de marché de 2,9 % de ses importations.

La baisse des exportations, plus importante que celle des importations a conduit à un léger creusement du déficit commercial français vis-à-vis de la Bulgarie qui s’élève à -214,3 M EUR en 2020 contre -193,6 M EUR en 2019.

La crise liée au Covid-19 a provoqué dans l’ensemble une diminution des échanges qui concernent la plupart des principaux postes d’importation et d’exportation. Sur les équipements électroniques et ménagers, une baisse notable a été enregistrée tant par les importations françaises en provenance de Bulgarie (-23,7 % en g.a.) que par les exportations françaises vers la Bulgarie (­‑15,4 % en g.a.) La tendance à la baisse a été similaire sur les machines industrielles et agricoles (-25,1 % sur les importations et en ‑27,8 % sur les exportations françaises) et les textiles, habillement cuir et chaussures (-8,1 % sur les importations et -22,1 % sur les exportations).

Cependant à la même période, une nette augmentation en g.a. des exportations de produits métallurgiques et métalliques (+29,5 %) et des importations en provenance de Bulgarie, des produits en caoutchouc, en plastique et en minéraux divers (+31,6 %) et des produits des industries agroalimentaires (+16,2 %) a été observée.
2/   Les textiles, habits, cuir et chaussures reste le 1er poste d’importations françaises en 2020

 En 2020, les principaux postes d’importations françaises en provenance de la Bulgarie ont été :

  • Les textiles, habits, cuir et chaussures qui ont constitué le 1er poste s’élevant à 237,8 M EUR et représentant 22,8 % du total des achats français, elles ont cependant baissé de -8,1 % en glissement annuel. Parmi ces articles, la France a notamment importé en 2020 pour 179,4 M EUR d’articles d’habillement qui constituent 17,1 % de l’ensemble des importations. A noter que de grandes entreprises françaises du secteur de prêt-à-porter réalisent la fabrication de certains de leurs produits en Bulgarie.
  • Les importations d’équipements électriques et ménagers ont figuré au 2ème rang (118,6 M EUR) : ils ont compté pour 8,8 M EUR de matériel électrique soit 8,4 % du total des importations et pour 3,1 M EUR d’appareils ménagers soit 3,0 % du total.
  • Les importations des produits des produits en caoutchouc, en plastique et en minéraux divers ont constitué le 3ème poste d’importation à 107,2 M EUR (10,3 % du total des importations). Elles ont augmenté de +31,6 % par rapport au à 2019.
  • Au 4ème poste, on trouvait les produits des industries agroalimentaires (100,8 M EUR soit 9,6 % du total des importations) dont la viande et les produits à base de viande (40,8 M EUR soit 3,9 %) avec un forte prédominance du foie gras de canard (13,2 M EUR) et les huiles et graisses végétales et animale (30,0 M EUR soit 2,9 %).
  • Le 5ème poste d’importation a été occupé par les machines industrielles et agricoles (90,6 M EUR soit 8,7 %).
3/  La France exporte majoritairement des matériels de transport, des produits chimiques, des machines diverses et des produits des industries agroalimentaires

 En 2020, les principaux postes d’exportations françaises en Bulgarie ont été :

  • Les matériels de transport, 1er poste d’exportations à 141,6 M EUR, qui ont augmenté de +0,7 % en g.a. constituant 17,0 % de l’ensemble des exportations. En 2020, la France a notamment exporté des voitures de tourisme et autres véhicules conçus principalement pour le transport de personnes (44,7 M EUR soit 5,4 % du total des exportations), des avions et véhicules aériens (hors hélicoptères) pour 36,1 M EUR soit 4,4 % du total de ses exportations en Bulgarie, des véhicules pour le transport de marchandises (25,3 M EUR soit 3,0 %), des tracteurs routiers pour semi-remorque (17,0 M EUR soit 2,1 %), et des hélicoptères (8,0 M EUR soit 1,0 %).
  • Le 2ème poste est constitué de produits chimiques (hors pharmacie), parfums et cosmétiques à 117,8 M EUR (14,2 % du total des exportations) en baisse de -20,7 % (dont une baisse des exportations de -17,6 % en g.a. des parfums et produits pour la toilette qui représentent 2,9 % des exportations et de -11,1 % des produits de beauté ou de maquillage pour la peau qui représentent 1,6 %).
  • Au 3ème poste, on retrouve les exportations des machines industrielles, agricoles et diverses (93,4 M EUR soit 11,2 % des exportations) en diminution de -27,8 % parmi lesquelles les machines agricoles et forestières (35,2 M EUR soit 4,2 %).
  • Au 4ème poste, figurent les produits des industries agroalimentaires représentant 90,0 M EUR (soit 10,9 % du total des exportations) qui se caractérisent par une baisse de ‑12,7 % en g.a. Ils comprennent notamment la viande et les produits à base de viande 37,0 M EUR (4,5% des exportations totales) et les boissons (13,3 M EUR soit 1,6 %).
  • Le 5ème poste est détenu par les exportations des produits pharmaceutiques (67,4 M EUR représentant 8,1 % du total des exportations), en baisse de -13,4 %. Au sein des produits pharmaceutiques, à relever une baisse de -6,0 % des médicaments à fins thérapeutiques ne contenant ni pénicillines, ni antibiotiques, ni hormones et une baisse de -39,8 % des médicaments contenant des hormones mais une multiplication par deux des exports de médicaments contenant des antibiotiques (passant de 1,4 M EUR en 2019 à 3,8 M EUR en 2020).

 

Les échanges commerciaux de la France avec la Bulgarie, en M EUR :

 data

 Source : Douanes françaises

Composition des exportations françaises en Bulgarie en M EUR et en % :

 data

Source : Douanes françaises

Composition des importations françaises en provenance de Bulgarie en M EUR et en % :

data
 

Source : Douanes françaises

Publié le