Présentation du pays

L’Azerbaïdjan, situé au carrefour de l’Europe, de l’Asie et du Moyen-Orient, est peuplé de 9,8 M d’habitants, dont 90% d’azéris, et est dirigé par le Président Ilham Aliyev, qui a succédé à son père, Heydar Aliyev, en 2003.

carte AZ

 

L’ Azerbaïdjan est un acteur économique important de la région du Caucase grâce à ses richesses naturelles en pétrole et en gaz. Alors qu’il sort moribond de l’URSS en 1991, celui-ci connaît un véritable boom économique grâce à la signature du « contrat du siècle » avec BP en 1994. Le pays a connu une croissance économique régulière. De 2005 à 2007, la croissance s’est située entre 25% et 35%, soit la progression la plus élevée au monde. Toutefois, depuis 2010, le pays alterne des périodes de ralentissement et de rebond. En 2016, l’économie azerbaïdjanaise s’est contractée de 3,8% et le PIB a atteint 60 Mds AZN (Comité des statistiques azerbaïdjanais). En 2017, l'économie nationale est sortie de la récession, enregistrant une croissance quasi-nulle (0,1%). Cette dernière devrait accélerer en 2018, les institutions internationales tablant actuellement sur une croissance annuelle de 2%, tirée par la remontée du cours des hydrocarbures.

 

Vue Bakou

 

Les réserves pétrolières et surtout gazières, significatives, permettent à l’Azerbaïdjan d’envisager les prochaines années avec sérénité mais le défi de la diversification reste entier. L’enjeu principal est donc de parvenir à extraire l’économie du tout pétrole et gaz en favorisant son ouverture et en atténuant le poids des monopoles. Le gouvernement a entrepris d’améliorer l’environnement des affaires afin notamment d’attirer les investissements privés. En raison du contexte économique contraint, les autorités ont décidé de consacrer leurs ressources financières en priorité aux projets stratégiques, et en particulier aux corridors de transport (gaziers, ferroviaires, maritimes et routiers).

 L’Azerbaïdjan est la quatrième destination des exportations françaises en CEI (après la Russie, l’Ukraine et le Kazakhstan) et le premier partenaire commercial de la France dans le Caucase. En 201, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont élevés à 739 M EUR. Ceux-ci, en raison de la part des hydrocarbures (86%), sont traditionnellement excédentaires en faveur de l’Azerbaïdjan. La France est un investisseur étranger important en Azerbaïdjan, avec des investissements engagés essentiellement dans l’extraction de pétrole brut et de gaz naturel. L’Agence Française de Développement est active dans le pays : une première opération de financement en Azerbaïdjan, dans le secteur du transport ferroviaire, a été validée.

Données générales Azerbaïdjan

 

Superficie : 86 600 km²
Dont Nakhitchevan : 5.500 km²

Population : 9,8 millions d'habitants (2017)
Dont Nakhitchevan : 449 000 habitants (2017)

Régime politique : République présidentielle
Parti au pouvoir : YAP (Parti du nouvel Azerbaïdjan)
Président de la République : M. Ilham Aliyev
Premier ministre : M. Novruz Mammadov 
Ministre de l’Economie : M. Shahin Mustafayev
Ministre des Finances : M. Samir Sharifov
PIB : 39,2 Mds USD (2017)  
PIB / habitant : 4 100 USD (2017) 

Données conjoncturelles Azerbaïdjan

Monnaie : Manat azerbaïdjanais (AZN)
Au 2 mai 2018 (données de la Banque centrale d'Azerbaïdjan): 
USD/AZN : 1,7
EUR/AZN : 2,0404
Indice des prix à la consommation (inflation) : 12,9% (2017)
Dette publique (% du PIB) : 46,4% (2017)
Solde du compte courant  :  -1,3 Mds USD (2016), +1,7 Mds USD (2017)
Exportations : 9,14 Mds USD (2016)
Importations : 8,53 Mds USD (2016)
Taux de chômage : 5,07%, 14,22% chez les jeunes (15-29 ans) 

 

Publié le