Le commerce extérieur de l'Azerbaïdjan en 2018

 

  • En 2018, le commerce extérieur de l’Azerbaïdjan a poursuivi son redressement dans un contexte de stabilisation des cours mondiaux du pétrole et de hausse de la production gazière du pays. L’Azerbaïdjan, dont les exportations sont constituées à 91% d’hydrocarbures, est particulièrement sensible à l’évolution des cours. La valeur totale des exportations a ainsi atteint 19,45 Mds USD (contre 15,31 Mds USD en 2017, soit une hausse de 27%). Les importations enregistrent également une forte progression, pour s’établir à 11,46 Mds USD, contre 8,78 Mds USD en 2017, soit une augmentation de 30%. De ce fait, l’excédent commercial progresse, atteignant 7,99 Mds USD, contre 6,53 Mds USD en 2017 (+22%).

  • En 2018, l’Union européenne (à 28) représentait 41,3% de la valeur totale des échanges commerciaux de l’Azerbaïdjan (41,6% en 2017), contre 12,9% pour la Communauté des Etats Indépendants (15,1% en 2017). Hors blocs commerciaux, l’Italie demeure en 2018 le premier partenaire commercial de l’Azerbaïdjan en raison de l’importance de ses achats d’hydrocarbures, suivie par la Turquie et la Russie. L’Italie est ainsi de très loin le premier client de l’Azerbaïdjan, tandis que les premiers fournisseurs du pays sont comme l’année précédente la Russie (1), la Turquie (2), puis la Chine (3). En 2018, la France est le 13ème fournisseur et 13ème client du pays, (13ème fournisseur et 10ème client du pays en 2017), recul principalement dû au ralentissement des achats pétroliers français en provenance d’Azerbaïdjan.
Publié le