Relations commerciales bilatérales en 2018

Selon les douanes françaises, la France enregistre la troisième année consécutive de hausse pour les ventes vers l’Autriche (+4,3 %). La France repasse au 7ème rang des fournisseur, sa part de marché atteignant 2,8 %. La France est le 5ème client de l’Autriche. Hors effet exceptionnel des ventes de produits pharmaceutiques, les exportations autrichiennes progressent de 8 %. Notre solde, en nette réduction, reste cependant déficitaire ( -1,9 Mrd EUR).

 

Les exportations françaises dépassent la barre de 4 Mrd EUR

Selon les Douanes françaises, les exportations de la France vers l’Autriche ont continué à progresser en 2018 : après +4,6 % en 2016 et 4,9 % en 2017, les exportations augmentent de 4,3 % en 2018 pour dépasser 4 Mrd EUR. Toutes les catégories, hormis les matériels de transport jusque-là longtemps porteurs de la croissance à l’export, sont concernées par cette reprise. La progression la plus importante touche les produits manufacturés divers (+95 %) dont les exportations des articles de joaillerie et bijouterie à hauteur de 146 MEUR contre 11 MEUR en 2017. Les matériels de transport restent le poste le plus important des exportations françaises vers l’Autriche (608 MEUR), mais reculent de 23 %[1]. Suivent les produits chimiques, parfums et cosmétiques (480 MEUR, +5,7 %) et les machines industrielles et agricoles (476 MEUR, +6,8%). Au total, la part de marché de la France atteint 2,8 % après 2,7 % en 2017 et 2016, et gagne deux places dans le classement des fournisseurs les plus importants au détriment des Pays-Bas et de la Hongrie pour devenir le 7ème fournisseur derrière l’Allemagne, l’Italie, la Chine, la Suisse, la Tchéquie et les Etats-Unis.

 

Les importations en provenance d’Autriche hors produits pharmaceutiques restent très dynamiques

Les importations de la France en provenance de l’Autriche reculent de 9,9 % pour atteindre 5,9 Mrd EUR. Après l’augmentation spectaculaire mais ponctuelle en 2017 pour les principes actifs pharmaceutiques (+262 % à 2 Mrd EUR), due à un report de livraison de 2016, les importations de produits pharmaceutiques reviennent à leur niveau de croisière pour atteindre 950 MEUR. Suivent les produits métallurgiques et métalliques avec 907 MEUR (+7,7 %) et les matériels de transports avec 577 MEUR (+12,7 %). Exclusion faite des produits pharmaceutiques, les importations de la France en provenance d’Autriche auraient progressé de 8,2 %. Les plus fortes hausses enregistrées concernent les équipements électriques et ménagers (+27,9 %), les  produits informatiques, électroniques et optiques (+23,2 %) et les machines industrielles et agricoles (+15,5 %). Grâce à la « normalisation » des livraisons de produits pharmaceutiques, la part de marché de l’Autriche en France recule de 1,2 % en 2017 à 1% en 2018. La France a absorbé 4,3 % des ventes autrichiennes en 2018 ( contre 5 % en 2017). Ceci se réflète dans le classement des clients les plus importants, la France reculant d’une place, comme 5ème client derrière l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Italie et la Suisse, et devant les deux voisins la Tchéquie et la Hongrie.

 

Le solde commercial bilatéral s’améliore à 1,9 Mrd EUR contre 2,7 Mrd EUR en 2017

En 2018, le déficit bilatéral de la France repasse sous la barre des 2 Mrd EUR (1,9 Mrd EUR) dont -638 MEUR pour les produits pharmaceutiques et -592 MEUR pour les machines industrielles et agricoles. On note un solde positif pour les textiles, habillement, cuir et chaussures (183 MEUR), les produits manufacturés divers (127 MEUR contre 3 MEUR en 2017) et les produits chimiques, parfums et cosmétiques (123 MEUR). Le volume des échanges entre la France et l’Autriche se rétrécit légèrement pour atteindre près de 10 Mrd EUR après 10,4 Mrd EUR en 2017.



[1] Il convient de relativiser ces chiffres concernant les ventes d’automobiles puisque dans le même temps, les immatriculations de marques françaises (hors Opel) progressaient légèrement (part de marché de 13,9 % en 2018 contre 13,7 % en 2017) sur un marché pourtant atone ( immatriculations de véhicules neufs en baisse de 3,5%).

 

 

Tableau 1 : Les exportations de la France vers l’Autriche en 2018

Exportations FAB                

2017

(en MEUR)

2018

(en MEUR)

Evolution

(en %)

Ensemble

3 861,0

4 028,7

4,3

Produits agricoles, sylvicoles, pêche, aquaculture

71,0

80,6

13,5

Hydrocarbures naturels, électricité, déchets

63,1

66,7

5,6

Produits des industries agroalimentaires

295,6

306,0

3,5

Produits pétroliers raffinés et coke

15,9

17,0

6,7

Equipements mécaniques, matériel électr./électron., dont :

  produits informat./électron./optiques

  équipements électriques/ménagers

  machines industrielles et agricoles

771,6

202,4

123,1

446,0

821,6

210,6

134,7

476,2

6,5

4,0

9,4

6,8

Matériels de transport

792,3

607,9

-23,3

Autres produits industriels dont :

  textiles, habillement, cuir et chaussures

  bois, papier et carton

  produits chimiques, parfums, cosmétiques

  produits pharmaceutiques

  produits en caoutchouc et en plastique

  produits métallurgiques et métalliques

  produits manufacturés divers

1 830,5

251,3

98,6

455,1

282,7

199,1

399,1

144,2

2 116,1

270,6

105,0

480,9

312,8

222,0

442,3

282,2

15,6

7,7

6,4

5,7

10,6

11,5

10,8

96,6

Source : Douanes françaises

 

Tableau 2 : Les importations de la France en provenance de l’Autriche en 2018

Importations CAF                

2017

(en MEUR)

 2018

(en MEUR)

Evolution

(en %)

Ensemble

6 589,0

5 934,9

-9,9

Produits agricoles, sylvicoles, pêche, aquaculture

30,8

31,2

1,2

Hydrocarbures naturels, électricité, déchets

24,0

26,6

10,9

Produits des industries agroalimentaires

261,7

242,5

-7,3

Produits pétroliers raffinés et coke

6,0

9,1

50,5

Equipements mécaniques, matériel électr./électron., dont :

   produits informat./électron./optiques

  équipements électriques/ménagers

  machines industrielles et agricoles

1 379,7

180,3

274,5

924,8

1 642,0

222,2

351,3

1 068,4

19,0

23,2

27,9

15,5

Matériels de transport

512,6

577,6

12,7

Autres produits industriels dont :

  textiles, habillement, cuir et chaussures

  bois, papier et carton

  produits chimiques, parfums, cosmétiques

  produits pharmaceutiques

  produits en caoutchouc et en plastique

  produits métallurgiques et métalliques

  produits manufacturés divers

4 227,3

90,3

385,7

383,1

1 998,0

387,1

842,3

140,5

3 267,3

87,6

424,6

357,6

950,9

384,9

907,0

154,4

-22,7

-3,0

10,1

-6,6

-52,4

-0,6

7,7

9,9

Source : Douanes françaises

 

Publié le