L' Autriche, petit pays certes mais au carrefour de l'Europe

  L’Autriche est un pays alpin d’environ 84 000 km² et qui est couvert à plus de 60 % par des zones montagneuses. Le territoire autrichien est limitrophe à huit pays, dont six de l’Union européenne. Il s’agit d’une république fédérale composée de 9 Länder (régions politiques) disposant d’une forte autonomie en matière de dépense publique : la capitale, Vienne, compte 1,7 million d’habitants et la région qui l’entoure, la Basse-Autriche un peu plus de deux millions. Le pays est dirigé depuis janvier 2020  par un gouvernement de coalition entre le parti conservateur (ÖVP), dont est issu le Chancelier Sebastian Kurz, et le parti des Verts (Die Grünen, Vice-Chancelier Werner Kogler), composé après de longues négociations, suite aux élections législatives anticipées du 29 septembre 2019.

 

Carte Autriche

Membre de l'Union européenne depuis 1995, pays prospère avec un produit intérieur brut de 398,7 Mrd EUR en 2019 pour plus de 8,8 millions d'habitants, l'Autriche affiche, en termes de PIB par habitant, un des plus hauts niveaux de l’Union européenne (44 920 EUR/hab en 2018). Après avoir progressé de 2,4 % en 2018 et de 1,6 % en 2019, le PIB devrait, sous environnement COVID-19, se contracter de 7 % en 2020 pour rebondir à +5,5 % en 2021 (Commission européenne, prévisions d'été 2020). Le succès du pays alpin est notamment lié à son réseau de petites et moyennes entreprises, généralement familiales, très industrielles et centrées sur des marchés de niches à haute valeur ajoutée. L’industrie représente ainsi encore près de 20 % du PIB.

Largement ouverte vers l'extérieur, l'économie autrichienne a su profiter du marché européen : les échanges avec les pays partenaires européens représentent 70 % des échanges. Après avoir connu en termes d'exportations de biens une dynamique vigoureuse lors des années 2017 (+8,1 %) et 2018 (+5,8 %), le commerce extérieur  est resté en 2019 sur une trajectoire solide mais plus modérée avec une hausse des exportations de biens de 2,3 %.  Le solde commercial reste négatif en 2019 avec un déficit de 4,3 Mrd EUR. Le compte courant est  excédentaire, notamment grâce à la balance touristique. Ce secteur, attirant été comme hiver majoritairement une clientèle étrangère, notamment allemande, et jusqu'alors en excellente santé car reposant également sur des structures familiales traditionnelles, a fortement été affecté par la crise sanitaire Covid-19 et le confinement. En ce qui concerne le commerce bilatéral, la France enregistre un déficit en repli (-2,0 Mrd EUR en 2019) principalement lié à nos importations de produits pharmaceutiques. La France est le cinquième client de l'Autriche et son dixième fournisseur.

Grâce à un système de partenariat social qui permet un dialogue structuré et constructif entre les partenaires sociaux, la paix sociale est préservée tandis que les évolutions salariales sont fixées dans le cadre des négociations collectives de branches entre la Chambre fédérale d’économie WKÖ, qui regroupe l’ensemble des employeurs, et la Confédération des syndicats ÖGB à travers la Chambre fédérale des travailleurs.

Après avoir atteint 2,1 % en 2018, l'inflation (IPCH) est restée positive en 2019 à +1,5 % et devrait sous les effets de la crise sanitaire COVID-19  se tasser à +0,8 % en 2020.

Touchant 5,5 % de la population active en 2017 et 4,9% en 2018, le chômage a poursuivi en 2019 sa tendance baissière, se tassant à 4,5 %. Surtout un dispositif d’apprentissage (formation duale) permet d’éviter un chômage de masse des jeunes (8,5 %) en recul de 2,1 point par rapport à 2015.

Enfin, les comptes publics sont bien tenus : en données provisoires, le solde public en 2019 était positif à +0,7 % du PIB, après +0,2 % en 2018.  L’endettement public reste élevé avec 280,4 Mrd EUR mais en baisse. Exprimée en pourcentage du PIB (environ 70,4 % du PIB en 2019, selon Statistik Austria), la dette publique affiche un recul depuis 2015 de 14,5 points. En 2020, compte tenu de la crise sanitaire et des mesures de soutien prises par le gouvernement, le déficit public de l'Autriche pourrait atteindre jusqu'à -11 % du PIB, selon les projections les plus pessimistes.

La présence française en Autriche, avec près de 330 entreprises filiales de groupes français, emploie environ 18 000 personnes. Par ailleurs, on dénombre près de 250 filiales autrichiennes en France employant plus de 12 000 personnes.

 

(mis à jour le 25 août 2020)

Publié le