Les relations bilatérales France-Albanie

La France voit ses échanges avec l’Albanie progresser et s’établir à 146 M EUR en 2017. En revanche, elle enregistre un déficit commercial vis-à-vis de ce pays depuis 2012. L’hexagone est le 9ème fournisseur et le 13ème client de l’Albanie, tandis que ce pays se classe à la 137ème position dans le rang de nos clients et à la 101ème place de nos fournisseurs. Les exportations françaises vers l’Albanie progressent depuis 2012, sans atteindre le pic de 2011. Les importations françaises en provenance d’Albanie augmentent depuis 2006, et à un rythme plus soutenu depuis 2015. Près de 440 entreprises françaises exportent en Albanie, dont une soixantaine de grandes entreprises. Les produits textiles constituent l’essentiel de nos achats à l’Albanie. La France est le 12ème investisseur. Les principales sociétés françaises présentes sont la Société générale, Morpho (Safran) et KLP Industries. Technip et Spiecapag ont récemment remporté des contrats pour la construction du gazoduc TAP.

La France enregistre un déficit commercial vis-à-vis de l’Albanie depuis 2012

 

Le déficit commercial de la France vis-à-vis de l’Albanie s’élève à 57 M EUR en 2017, soit un creusement de 57% par rapport à 2016, lorsqu’il atteignait 36 M EUR. La France dégageait un excédent commercial entre 2007 et 2011.

Les exportations françaises en Albanie s’élèvent à 44,6 M EUR en 2017, stables par rapport à 2016 (44,5 M EUR). La France est le 9ème fournisseur de l’Albanie et est à l’origine de 1,8% de ses importations*, loin derrière l’Italie qui fournit 29% des importations albanaises. L’Albanie est notre 137ème client.

Les importations françaises en provenance d’Albanie s’établissent à 101 M EUR en 2017 (+26% par rapport à 2016). Elles ont doublé depuis 2012, lorsqu’elles se montaient à 51 M EUR. La France est le 13ème client de l’Albanie en 2017 avec 1,1% de ses exportations. L’Albanie est notre 101ème fournisseur.

La France exporte majoritairement des biens d’équipement et matériel de transport en Albanie

 

La France exporte principalement des biens d’équipement et du matériel de transport en Albanie, mais leur part est en diminution en 2017 (26% du total des exportations contre près de 40% en 2016). Ils comprennent notamment du matériel de distribution et de commande électrique, dont les ventes ont fortement augmenté en 2017 pour atteindre 2,8 M EUR. Les exportations de moteurs, génératrices et transformateurs électriques sont également en progression, au détriment des ordinateurs et équipements périphériques et des machines pour l’extraction ou la construction. Le deuxième poste d’exportations françaises en Albanie est celui des produits chimiques et pharmaceutiques (23% du total), atteignant 10,4 M EUR en 2017, comme en 2016. Plusieurs grands groupes pharmaceutiques (Sanofi-Aventis, Pierre Favre) implantés en Albanie expliquent le dynamisme de ces flux commerciaux. Les exportations de textiles et habillement, composées essentiellement de tissus, représentent, quant à elles, 19,5% des ventes françaises, soit 8,7 M EUR.

Les produits textiles demeurent le premier poste d’importations de la France en provenance d’Albanie. Ils représentent près de la moitié de nos importations en 2017. Il s’agit notamment de chaussures (18,3% des importations en 2017) et de vêtements et accessoires (11%). Les produits textiles génèrent à eux seuls un déficit commercial de 39 M EUR en 2017 pour la France. Ils représentent plus de 40% des exportations totales albanaises, et correspondent pour une part importante à des réexportations après perfectionnement passif de produits importés. Alors qu’elles étaient nulles en 2013 et de seulement 0,2 M EUR en 2016, les importations de produits pétroliers raffinés et coke ont atteint 16,5 M EUR en 2017 (16% du total), et deviennent le 2ème poste d’importations françaises en provenance d’Albanie.

Le stock d’IDE français en Albanie reste majoritairement concentré dans le secteur financier

Selon la Banque de France, le stock d’IDE français en Albanie s’établit à 134 M EUR en 2016. Il a légèrement diminué par rapport à 2015 lorsqu’il s’élevait à 137 M EUR. Selon la Banque centrale d’Albanie, la France est le 12ème investisseur en Albanie en 2016.

Le secteur financier regroupe l’essentiel du stock d’IDE français en Albanie avec 62,7 M EUR, via la Société Générale (6% du total des actifs bancaires du pays). Le Crédit Agricole a quitté le pays en octobre 2015. Le stock d’IDE français dans l’industrie manufacturière est nettement plus modeste : il ressort à 17,4 M EUR. Les principales entreprises françaises présentes en Albanie sont Morpho (Safran), KLP Industries et Schneider Electric. Spiecapag, filiale du groupe Vinci, a remporté en février 2016 un contrat de plus de 400 M EUR pour la pose du gazoduc TAP sur la partie terrestre du territoire albanais (215 km).

Pour en savoir plus :

 

Echanges commerciaux France-Albanie

 Echanges com FR ALB

Source : Douanes françaises

 

IDE FR ALBSource : Banque de France

Clause de non-responsabilité - Le service économique s’efforce de diffuser des informations exactes et à jour, et corrigera, dans la mesure du possible, les erreurs qui lui seront signalées. Toutefois, il ne peut en aucun cas être tenu responsable de l’utilisation et de l’interprétation de l’information contenue dans cette publication.

Publié le