En réponse à la pandémie et aux conséquences dévastatrices sur l’environnement économique et social, le ministre Kahlon a annoncé lundi 30 mars un plan de soutien historique dont la plupart des modalités d’application ne sont pas encore connues. D’un montant de 17,6 Mds Euros, cette nouvelle série de mesures complète celle mise en place le 11 mars dernier (2,4 Mds Euros). D’autre part, le ministre a, de nouveau, revu ses prévisions de croissance à la baisse et anticipe désormais une « récession technique » (-2%) pour l’année 2020. Le ministre Kahlon a d’autre part officialisé son retrait de la vie politique une fois le gouvernement d’union nationale constitué.

Alors que plus de 800 000 israéliens se sont inscrits à l’Agence Nationale pour l’emploi depuis le début du mois de mars dernier et que taux de chômage est ainsi passé de 3,6% à 24,1% en quelques semaines, ce plan est d’ores et déjà jugé insuffisant par les travailleurs indépendants et les PME qui ont été contraints de cesser leurs activités. Ces derniers craignent d’autant plus pour la survie de leurs activités qu’un confinement total pourrait être annoncé dans les jours qui viennent. Seuls les magasins d’alimentation, les pharmacies et les hôpitaux/médecins sont actuellement en activité.

D’un montant total de 20 Mds Euros, ce plan de soutien est articulé autour de 4 objectifs.