La croissance s’est accélérée en 2017 après une accalmie temporaire en 2016. Le PIB réel de la Hongrie aurait progressé de 3,8% en 2017 grâce à une forte demande intérieure.

 

La confiance des consommateurs est restée élevée et la consommation privée a été soutenue par la hausse rapide des salaires et la croissance continue de l’emploi. La formation brute de capital fixe a progressé de plus de 20% en glissement annuel au cours des trois premiers trimestres de 2017. Le principal moteur de cette accélération a été la reprise de l’absorption des fonds européens. L’investissement des entreprises et des ménages a également progressé de manière dynamique, la reprise économique mondiale ayant amélioré les perspectives pour les entreprises et la forte demande de logements neufs a stimulé la construction résidentielle. Les mesures de politique budgétaire et les conditions de financement favorables ont soutenu davantage la demande intérieure. Les flux commerciaux se sont accélérés en 2017, les exportations nettes contribuant cependant négativement à la croissance du PIB. Toutefois, le compte courant est resté excédentaire.

 

En termes de prévisions, la forte croissance devrait se poursuivre. Le PIB devrait augmenter de 3,7% en 2018 et de 3,1% en 2019. La consommation privée et l’investissement devraient croître fortement en 2018, stimulés par des augmentations salariales lancées par le gouvernement dans un contexte de tensions salariales, et soutenus par une forte reprise des crédits bancaires. Les investissements des entreprises et des administrations publiques devraient continuer de progresser à des taux à deux chiffres, alors que les projets financés par l’UE sont en cours de mise en œuvre. Dans le même temps, la forte demande intérieure devrait entraîner une croissance rapide des importations. En 2019, la croissance économique devrait ralentir en raison des contraintes de capacité, en particulier sur le marché du travail, ralentissant la croissance du revenu disponible réel et d’une demande moindre pour les exportations, l’expansion économique étant à son sommet dans l’UE.

 

L’inflation globale a fortement augmenté en 2017, passant de 0,4% en 2016 à 2,4%, en raison d’une forte demande intérieure. L’inflation devrait encore augmenter pour atteindre 2,8% en 2018 et 2,9% en 2019, à des niveaux proches de l’objectif de 3,0% de la Banque centrale. L’inflation devrait être généralisée, les prix de l’énergie augmentant et les augmentations des prix des services s’accélérant grâce à la forte croissance des salaires.

 

Hungary-Real GDP growth