La fin du premier semestre 2017 est marquée par une résurgence des interrogations sur le caractère soutenable de la dynamique de l’écosystème de l’innovation israélienne, dont le facteur limitant serait la disponibilité de la ressource humaine qualifiée. L’actualité reste cependant très dense, avec de nombreuses opérations de groupes étrangers dans les domaines tels que les biotechnologies, la mobilité et les technologies numériques.