L’industrie agroalimentaire est un pilier de l’économie hongroise. La contribution du secteur au PIB hongrois s’élevait à 1,9% en 2014. La part de l’industrie agroalimentaire dans la production industrielle a atteint 10,3% en 2014, tandis que le secteur représente 2,9% des investissements. L’industrie agroalimentaire se caractérise en outre par une forte ouverture aux investisseurs étrangers, notamment les grands groupes agroalimentaires européens. La Hongrie, dont l’excédent commercial dans le secteur agroalimentaire est récurrent, réalise la plupart de ses échanges commerciaux avec l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, les Pays-Bas, la Russie, ainsi que les nouveaux Etats membres de l’Union européenne. L’excédent commercial a atteint 3,0 Mds€ en 2015. Le solde du commerce bilatéral, en faveur de la France, s’élevait à 24 M€ (dont 75 M€ pour les produits agricoles et -51 M€ pour les produits de l’industrie agroalimentaire).

Chiffres-clés

  • Part dans le PIB : 1,9%
  • Part dans les investissements : 2,9%
  • Part dans la production industrielle : 10,3%
  • Exportations : 7,9 Mds€
  • Importations : 4,9 Mds€
  • Balance commerciale : + 3,0 Mds€

Structure de l'industrie agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire est le deuxième employeur et le troisième producteur du secteur manufacturier. L’industrie agroalimentaire a connu une croissance soutenue au cours des cinq dernières années, le taux de croissance annuelle composé des exportations s’élevant à 6,2%. L’industrie agroalimentaire est caractérisée par la diversité de ses activités. Les principaux sous-secteurs sont, en valeur, la transformation de la viande (11%), la transformation de la viande de volailles (10%) et la fabrication de produits laitiers (9%).

Ventilation du CA

 

Principaux acteurs de l'industrie agroalimentaire

Le secteur agroalimentaire hongrois est atomisé. Parmi les 8 400 entreprises qui emploient près de 100 000 personnes, 80% d’entre elles comptent moins de 10 salariés. Parallèlement à cela, le secteur est dominé par de grands groupes agroalimentaires souvent étrangers (Bonduelle, Bunge, Givaudan, Globus, Mars, Nestlé, Popz ou encore Unilever). Environ 50% du secteur est détenu par des capitaux étrangers. La transformation de la viande, la fabrication du café et du thé et la production de boissons gazeuses sont les sous-secteurs attirant le plus d’IDE.

A noter que de nombreuses entreprises françaises sont implantées sur le marché hongrois. Parmi elles, certains grands groupes agroalimentaires (Bonduelle, Danone, Bongrain, Lesaffre, CECAB, CEVA Santé Animale, Epis-Centre, Soufflet, Entremont) et de nombreuses PME (Royal Croissant, Croque Bourgogne, César Kft). L’agroalimentaire représente environ 8% du stock des investissements français. Les entreprises françaises ont investi 275 M€ environ et emploient 5 000 salariés en Hongrie.

Echanges commerciaux

Echanges commerciaux

Les flux commerciaux ont régulièrement progressé au cours des dix dernières années. La Hongrie est un exportateur net de produits agricoles et agroalimentaires, l’excédent commercial atteignant 3,0 Mds€ en 2015. On notera que la structure des exportations et importations de produits agricoles est relativement stable ; les céréales, la viande et les fruits et légumes représentent environ 50% des échanges. Les principaux partenaires commerciaux de la Hongrie sont l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, les Pays-Bas, la Russie, ainsi que les nouveaux Etats membres de l’Union européenne. Selon les douanes hongroises, la France est le 8ème fournisseur agroalimentaire et le 9ème client de la Hongrie (5% des importations et 3% des exportations). En 2015, le solde bilatéral, en faveur de la France, a atteint 24 M€ (dont 75 M€ pour les produits agricoles et -51 M€ pour les produits de l’industrie agroalimentaire).