Au début des années 1990, le changement de régime politique a bouleversé le secteur agricole hongrois. La suppression des coopératives de production agricole et l'essor de la mécanisation ont entraîné une baisse de la part du secteur dans l'emploi et la production nationale. L'agriculture occupe néanmoins une place traditionnellement importante dans l'économie hongroise. La contribution de l'agricule au PIB s'est élevée à 3,7% en 2014, tandis que le secteur représente 6,1% des investissements et 4,6% des emplois. L'agriculture hongroise se caractérise par une production agricole diversifiée bien que majoritairement tournée vers les cultures, parmi lesquelles la production de céréales et d'oléagineux. S'agissant des échanges commerciaux, la Hongrie est un exportateur net de produits agricoles et agroalimentaires. L'excédent a atteint 3 Mds € en 2015, tandis que le solde du commerce bilatéral, en faveur de la France, s'élevait à 24 M € (dont 75 M € pour les produits agricoles et -51 M € pour les produits de l'industrie agroalimentaire).

Chiffres-clés

  • Part dans le PIB : 3,7%
  • Part dans les investissements : 6,1%
  • Part dans les emplois : 4,6%
  • Balance commerciale : +3 Mds EUR
  • Surface agricole utile : 5,3 Mha
  • Surface arable : 4,4 Mha
  • Surface forestière : 2,0 Mha
  • Surface totale : 9,3 Mha

Production

La Hongrie bénéficie d’un territoire favorable à l’exploitation agricole. Constitué principalement de plaines, le territoire est exposé à un climat à dominante continentale tempéré par les courants atlantiques. La Hongrie dispose en moyenne de 2 050 heures d’ensoleillement par an, d’une température de 10-11°C et de 600 mm de précipitations annuelles. La surface agricole utile (5,3 Mha soit 57% du territoire) est composée à 83% de terres arables. La production agricole est caractérisée par une prédominance des cultures (62% de la production agricole) par rapport à l’élevage (38% de la production agricole).

Productions agricoles

Répartition des surfaces cultivées (2014)

Les productions agricoles sont diversifiées, avec une prédominance forte des céréales (68% de la surface cultivée en 2014). Les principales productions végétales sont le blé, le maïs, la betterave à sucre, l’orge, les pommes de terre et les graines de tournesol. La récolte en céréales est de l’ordre de 10 à 15 Mt par an – dont 6 à 9 Mt de maïs et 3 à 6 Mt de blé tendre. Les variations annuelles peuvent être importantes en raison du climat continental et des sécheresses parfois importantes. Les rendements sont en croissance rapide du fait de l’amélioration des variétés et de l’utilisation des intrants. On notera la présence de nombreux semenciers internationaux sur le marché hongrois, à l’instar de Monsanto, Syngenta, Limagrain ou KWS.

Productions viti-vinicoles

La production viti-vinicole est un secteur important pour l’agriculture hongroise en termes d’exportation et de renommée. La Hongrie est notamment connue pour les vins de la région de Tokaj. Après une diminution régulière, la surface totale plantée en vignes a légèrement augmenté pour atteindre 73 100 ha en 2014. La récolte de raisin s’élève à 386 000 t et la production de vin à 2,6 Mhl.

Productions animales

 

Evolution des cheptels

Les productions animales sont dominées par le porc et la volaille. Ces filières ont été fortement affectées par le changement de régime et l’ouverture sur l’économie de marché en 1990, recul qui s’est poursuivi après l’entrée de la Hongrie dans l’Union européenne en 2004, en raison d’un manque de compétitivité. La tendance longue est à la baisse des différents cheptels, à l’exception du cheptel bovin. En 2014, le cheptel porcin comptait 3,1 millions de têtes, le cheptel ovin 1,2 million de têtes et le cheptel bovin 0,8 million de têtes. Le cheptel de volailles comptait 51 millions de têtes. Les principaux produits dérivés sont le lait, la viande, le beurre, les œufs et la laine. Le foie gras occupe une place particulière puisque la Hongrie est le principal producteur mondial après la France.

Echanges commerciaux

Echanges commerciaux

 

Les flux commerciaux ont régulièrement progressé au cours des dix dernières années. La Hongrie est un exportateur net de produits agricoles et agroalimentaires, l’excédent commercial atteignant 3,0 Mds€ en 2015. On notera que la structure des exportations et importations de produits agricoles est relativement stable ; les céréales, la viande et les fruits et légumes représentent environ 50% des échanges. Les principaux partenaires commerciaux de la Hongrie sont l’Allemagne, l’Autriche, l’Italie, les Pays-Bas, la Russie, ainsi que les nouveaux Etats membres de l’Union européenne. Selon les douanes hongroises, la France est le 8ème fournisseur agroalimentaire et le 9ème client de la Hongrie (5% des importations et 3% des exportations). En 2015, le solde bilatéral, en faveur de la France, a atteint 24 M€ (dont 75 M€ pour les produits agricoles et -51 M€ pour les produits de l’industrie agroalimentaire).

Relations bilatérales

Le partenariat en matière agricole encourage le développement de stratégies communes dans le domaine de la PAC et de la modernisation du secteur agricole. Un groupe de travail bilatéral se réunit régulièrement afin de formaliser les échanges entre les administrations agricoles des deux pays. Une coopération forte existe notamment dans le domaine de la recherche agronomique et de nombreux projets communs sont à l’étude.

Politique agricole commune

La Hongrie est l’un des plus fervents défenseurs de la PAC. Lors de la dernière réforme, elle s’est montrée proactive pour la défense du budget de la PAC et des mécanismes de régulation des marchés. Cette position conservatrice est liée au fait que le secteur agricole hongrois est relativement dépendant des fonds communautaires. Sur la période 2014-2020, le budget des aides de la Hongrie s’élève à 1 764 M€ par an
(1 274 M€ pour les aides directes et 490 M€ pour le développement rural).