Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Missions et organisation » Gouvernance et organisation
 

L’organisation de la DG Trésor et son réseau

Indissociable de l’identité de la DG Trésor auquel il est adossé depuis près d’un siècle, le réseau des services économiques à l’étranger est un atout précieux à la disposition des ministres et au service des entreprises. Les 723 agents du Réseau, présents dans 112 pays étrangers au sein de 133 implantations, permettent à la direction d’être en prise directe avec les réalités de l’étranger. En effet, les évolutions de l’économie mondiale confirment la nécessité pour l’État de disposer d’un réseau international doté de professionnels et associé à la conception des politiques économiques et commerciales. Les missions d’analyse, de veille, de prévision et de conseil du réseau sont indissociables des activités de la centrale. Les services économiques assurent à la fois des remontées d’informations stratégiques issues du terrain, font de la pédagogie sur la politique économique de la France, constituent un point de contact essentiel pour les entreprises dans leurs projets de développement.

Le Réseau assure par ailleurs une présence permanente auprès des principales organisations économiques internationales afin d’optimiser la coordination des sujets économiques et financiers qui y sont traités et de contribuer activement à définir les positions françaises qui y sont portées.

Dans un contexte budgétaire contraint, le Réseau s’est réorganisé tout en se dotant des moyens matériels indispensables à son efficacité. Un plan stratégique 2013-2018 fixe des orientations claires et ambitieuses. Trois axes de modernisation et de transformation ont été actés concernant : –la gouvernance et le pilotage du réseau ; –son positionnement vis-à-vis de ses partenaires ; –l’optimisation de ses moyens.

Ce plan stratégique affirme notamment la priorité donnée au soutien aux entreprises et à l’attractivité du territoire français. Il renforce la capacité du Chef de service économique à exercer, sous l’autorité de l’Ambassadeur, un rôle de pilote de l’ensemble des acteurs publics locaux dans le domaine économique. Il fixe à un comité stratégique la mission de définir ses objectifs.

 

 


Publié le 19/07/2017