Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Philippines
 

Philippines

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Singapour

Les Philippines sont constituées de plus de 7.000 îles divisées en trois régions géographiques. La région de Luzon au nord de l’archipel comprend l’agglomération de Metro Manila peuplée de près de 13 millions d’habitants sur une population totale de 105 millions et qui représente 38% du PIB national. La moitié de la population à moins de 25 ans, dispose d’un niveau de formation satisfaisant et pratique couramment l’anglais. L’économie de ce pays à revenu intermédiaire (PIB/habitant de 3 000 USD) enregistre une croissance élevée sur longue période (6,2% de croissance annuelle moyenne sur 2010-2016), parmi les plus dynamiques en Asie. La croissance devrait évoluer entre 6,6 % et 6,8 % au cours des années 2017 à 2019. L’activité est portée par la vigueur de la consommation privée (68 % du PIB en 2016) largement alimentée par les transferts de fonds des expatriés philippins (près de 30 Mds USD en 2016, soit 9,5 % du PIB). L’investissement reste en regard structurellement faible et constitue un goulot d’étranglement de l’économie.

Les fondamentaux macroéconomiques sont solides, avec un déficit budgétaire maîtrisé inférieur à 3 % du PIB, un endettement public modéré à 34 % du PIB en 2016 et tendanciellement en baisse et jusqu’en 2016, un excédent de la balance courante. Historiquement peu diversifiée et agricole, l’économie s’est spécialisée dans la production de composants et de produits finis du secteur de l’électronique qui représente 50 % des exportations du pays. Le secteur des services (57 % du PIB) se développe rapidement depuis une décennie avec un positionnement mondial favorable dans les activités d’externalisation de services.

Les axes stratégiques de la politique économique de l’administration du président Duterte, en fonction depuis juillet 2016 pour un mandat de six ans, sont : (i) favoriser une croissance plus inclusive dans un pays dont les inégalités sont extrêmes qui reste (avec un objectif de réduction de la pauvreté à 13%), (ii) accélérer le rythme des investissements dans les infrastructures et (iii) améliorer le cadre des affaires et l’attractivité du pays pour les investissements internationaux, structurellement très faibles par rapport aux autres pays de l’ASEAN. La mise en œuvre de partenariats économiques stratégiques avec les pays asiatiques, au premier rang desquels la Chine et le Japon, et la Russie, constitue un défi pour le développement des relations économiques avec les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne.

Ressources

  • Brèves de l'ASEAN semaine 28 (2017) - 14/07/2017

    Les fonds souverains singapouriens publient leurs résultats 2016 et poursuivent leur stratégie de diversification en Europe ; Réduction surprise des taux d’intérêts de la Banque centrale du Vietnam ; Interdiction définitive des exportations de sab...