Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » République dominicaine
 

République dominicaine

Les zones de compétences de ce site sont: Haïti

La République Dominicaine a, depuis 2005, retrouvé le sentier d’une croissance soutenue et la stabilité macroéconomique qu’elle avait perdu à la suite de la crise bancaire nationale de 2003. Le rétablissement des principaux indicateurs macroéconomiques s’est accompagné d’une politique d’ouverture et de libéralisation des échanges qui a permis à l’ile de rejoindre le  club des sept pays au monde disposant d’un accord de libre échange à la fois avec les Etats-Unis (DR-CAFTA) et l’Union Européenne (l’Accord de Partenariat Economique, APE). Membre des principales organisations économiques internationales (OCDE, OMC, FMI, Banques de Développement…), la République dominicaine a sollicité l’appui du FMI durant la crise de 2009 et est actuellement sous programme stand-by. Le soutien des institutions financières internationales a permis à l’économie dominicaine de bien résister à la crise et de rebondir vigoureusement en 2010. Des obstacles structurels demeurent néanmoins dans le domaine de la gouvernance qui nécessiterait une réforme de la fiscalité, un renforcement des institutions et une amélioration des services publics, notamment de l’éducation, de la justice et du secteur électrique, véritable talon d’Achille de l’économie.

La présence économique française en République dominicaine repose plus sur la présence des grands groupes installés dans ce pays que sur des échanges commerciaux actuellement en forte croissance. La visite du Président dominicain, Leonel Fernandez, à Paris en décembre 2009, a contribué à intensifier nos relations comme en témoigne le niveau record qu’ont atteint nos échanges bilatéraux en 2010. La reconstruction d’Haïti a également stimulé nos ventes vers la République dominicaine, point de passage pour de nombreuses marchandises en direction de Port au prince. Parallèlement, les grands investissements français de la derniere décennie ont entrainé une modernisation indéniable de notre image et une plus grande visibilité de nos entreprises : Orange est le premier operateur mobile du pays, le consortium français composé d’Alstom, Thales, CIM-TSO a réalisé la ligne 1 du métro de Saint-Domingue et a remporté fin 2010 l’attribution de la ligne 2, Carrefour a établit son nom dans le monde de la grande distribution et des entreprises comme le Club Med, Accor et Air France sont des acteurs appréciés dans le secteur touristique. 

La présence d’autres organisation françaises (CCEF, AFD) ou dominicaines (CCI, CEI-RD, ASSIX…) installées en République dominicaine favorise le développement de la relation franco-dominicaine.

Ressources