Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Philippines
 

Philippines

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Singapour

Les Philippines sont constituées de plus de 7.000 îles divisées en trois régions géographiques. La région de Luzon au nord de l’archipel comprend l’agglomération de Metro Manila dont la population dépasse 15 millions d’habitants. La population du pays est estimée à 102 millions d’habitants dont la moitié à moins de 25 ans, dispose d’un niveau de formation satisfaisant et pratique couramment l’anglais. L’économie de ce pays à revenu intermédiaire (PIB/habitant de 3 000 USD) enregistre une croissance forte sur longue période (6,2% de croissance annuelle moyenne sur 2010-2015), parmi les plus dynamiques en Asie, et présente des perspectives favorables avec une prévision de croissance proche de 7% à horizon 2020. L’activité est portée par la vigueur de la consommation privée (73% du PIB en 2015) largement alimentée par les transferts de fonds des expatriés philippins (environ 30 Mds USD, soit 10% du PIB). L’investissement reste en regard structurellement faible et constitue un goulot d’étranglement de l’économie. Les fondamentaux macroéconomiques sont solides, avec un solde budgétaire proche de l’équilibre, un endettement public modéré (35% du PIB) et une relative stabilité du taux de change qui s’appuie sur un excédent de la balance courante. Historiquement peu diversifiée et agricole, l’économie s’est spécialisée dans la production de composants et de produits finis du secteur de l’électronique qui représente 50 % des exportations du pays. Le secteur des services (57 % du PIB) se développe rapidement depuis une décennie avec un positionnement mondial favorable dans les activités d’externalisation de services de grands groupes internationaux (centres d’appel, Business Process Outsourcing). Les axes stratégiques de la politique économique de l’administration du président Duterte en fonction depuis juillet 2016 sont : (i) favoriser une croissance plus inclusive (avec un objectif de réduction de la pauvreté à 13%), (ii) accélérer le rythme des investissements dans les infrastructures et (iii) améliorer le cadre des affaires et l’attractivité du pays pour les investissements internationaux, structurellement très faibles par rapport aux autres pays de l’ASEAN. Ces priorités économiques s’inscrivent très largement dans la continuité de l’administration précédente du président Aquino (2010-2016). L’objectif de la nouvelle administration de renforcer les relations avec la Chine, déjà premier partenaire commercial des Philippines, constitue un défi pour le développement des relations économiques avec les pays occidentaux.

Ressources

  • Brèves de l’ASEAN semaine 27 (année 2017) - 14/07/2017

    Prise de participation de Temasek dans le producteur de malt Boortmalt, filiale d’Axereal ; Dialogue économique de haut niveau entre la France et la Thaïlande ; Le GAFI accepte la candidature de l’Indonésie

  • Les relations économiques entre la France et les Philippines - 10/07/2017

    En 2016, les échanges commerciaux bilatéraux avec la France ont représenté 1,3% du commerce extérieur des Philippines et 0,2% de nos échanges. Les Philippines ont progressé dans le classement de nos partenaires (53ème client, + quatre places par r...