Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Papouasie Nouvelle Guinée
 

Papouasie Nouvelle Guinée

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Australie

Située au sud-ouest de l’océan Pacifique et au nord de l’Australie, la Papouasie Nouvelle-Guinée (PNG) couvre une surface d’environ 460 000 km2. D’après le recensement de 2011, elle compte 6,7 millions d’habitants.

Depuis 2007, l’économie du pays connait une croissance vigoureuse, tirée par la hausse des prix des matières premières et l’abondance de ses ressources naturelles. Le méga projet GNL d’extraction de gaz naturel, piloté depuis 2009 par ExxonMobil, a attiré un important flux d’investissements étrangers. Ceux-ci ont néanmoins atteint un plafond en 2011 et la croissance devrait ralentir à 4% en 2013, pour rebondir à partir de 2015 lorsque les exportations de gaz débuteront. La forte hausse des importations et des investissements liés aux projets miniers et gaziers stimule l’économie tout en perturbant les grands équilibres : attrition de l’excédent commercial, balance des services devenue déficitaire, expansion de la masse monétaire en circulation et donc hausse de l’inflation. La PNG enregistre également un taux de pauvreté particulièrement bas (153ème à l’indice du développement humain du PNUD), lié en partie au faible niveau d’éducation et aux inégalités hommes/femmes prononcées.

La PNG est un important bénéficiaire de l’aide internationale, qu’il s’agisse du soutien du FMI et de la Banque mondiale et de l’aide bilatérale, à commencer par celle de l’Australie (premier partenaire dans tous les secteurs d’activité), de l’Union Européenne, du Japon, de la Nouvelle-Zélande et de la Chine. La PNG exporte d’abord des matières premières, y compris agricoles, alors que les importations sont plus variées (équipements de transports, hydrocarbures, produits manufacturés…).

Les relations commerciales avec la France demeurent encore limitées. D’après les douanes françaises, le solde commercial affiche un excédent en 2011 : les exportations vers la PNG ont été de 11 M€ et les importations vers la France de 6,6 M€. La probable hausse du pouvoir d’achat devrait contribuer au développement futur des exportations françaises de produits cosmétiques, pharmaceutiques et alimentaires.

Le Service Economique de Canberra assure par subdélégation du Service Economique Régional de Tokyo la veille économique et financière de la Papouasie Nouvelle-Guinée. En coopération avec le bureau d’UBIFRANCE de Sydney, il s’efforce de soutenir le développement des échanges économiques de la PNG avec la France, notamment les Territoires français du Pacifique, et de faciliter l’accès de nos entreprises à ce marché prometteur. Une section de Conseillers du Commerce extérieur y est active.