Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Maroc
 

Maroc

Par sa situation géographique, le Maroc est le plus occidental des Etats du Maghreb. Ouvert à la fois sur l’Atlantique et la Méditerranée, le pays n’est séparé de l’Espagne que par les 17 kilomètres du Detroit de Gibraltar. Cette proximité géographique explique que plus de 60% des exportations marocaines s’adressent à l’Union européenne. En réintégrant l’Union Africaine le 30 janvier 2017, le Maroc vient aussi de rappeler son ancrage à l’Afrique.

Le Maroc est une monarchie constitutionnelle qui, depuis juillet 2011, s’est dotée d’une nouvelle Constitution attentive à l’équilibre des pouvoirs entre l’exécutif et le Parlement. Le Royaume compte 33,8 millions d’habitants. Le PIB par tête est de 3101 USD et l’indice de développement humain (calculé par le PNUD) place le pays au 126ème rang mondial. Le Maroc est à un moment propice de sa transition démographique : la part des jeunes de moins de 15 ans est en diminution (28%), celle de la population en âge d’activité demeure importante (62%) tandis que la part des personnes âgées est en rapide augmentation (près de 10%).

L’agriculture traditionnelle occupe une place importante dans l’économie marocaine (15% du PIB et 40% de l’emploi). En cours de modernisation, le secteur agricole reste encore très dépendant de la pluviométrie, ce qui peut sensiblement affecter le taux de croissance économique d’une année à l’autre. Le Maroc est par ailleurs le premier exportateur mondial de phosphates. Le pays a récemment renforcé son offre exportable par la mise en œuvre d’ambitieuses politiques sectorielles. Le pays a ainsi su se positionner dans de nouveaux métiers (automobile, aéronautique, offshoring, ...) et, ce faisant, attirer davantage d’investissements directs étrangers. Avec l’inauguration de l’usine de Renault Tanger en 2012 et l’implantation de nombreux équipementiers, le Maroc fait désormais partie de la cartographie automobile mondiale et d’autres constructeurs ont d’ores et déjà planifiés leur installation sur le territoire marocain. Un enjeu majeur de l’appui au développement de ces nouvelles activités industrielles est la résorption du chômage des jeunes. Le secteur tertiaire, notamment le tourisme, apporte également une contribution essentielle à l’économie marocaine, ainsi que les transferts financiers des Marocains résidant à l’étranger.

Cette diversification industrielle et tertiaire est soutenue de longue date par une politique d’investissements en infrastructures visant à l’amélioration des conditions de vie de la population (routes rurales, électrification, accès à l’eau), et plus récemment par la promotion de grands projets (autoroutes, port de Tanger-Med, tramways urbains et lignes ferroviaires, dont le TGV Tanger-Casablanca).

La France est le premier partenaire économique du Maroc (présente dans le duo de tête des fournisseurs, premier investisseur étranger, premier pays d’émission des transferts financiers des Marocains résidant à l’étranger, première en termes d’arrivées touristiques et d’aide publique bilatérale).

Les activités d’appui aux entreprises relevant de Business France (conseil, études de marché, organisation de missions de prospection,…) sont, en application d’une délégation de service public, assurées au Maroc par la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc (CFCIM).

Ressources