Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Equateur
 

Equateur

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Colombie

Petite économie  complètement dollarisée avec un PIB de l’ordre de 100 MUSD et un marché de plus  15 millions d’habitants, l’Equateur possède d’abondantes  ressources naturelles (pétrole, minerais, produits agricoles et aquicoles) et un secteur exportateur dynamique, qui lui confèrent une place de premier ordre parmi les principaux exportateurs de bananes, crevettes et de cacao fin dans le monde.

L’Equateur traverse une période de transition politique depuis l’élection du Président Lenin Moreno (51,16%) face au banquier de droite Guillermo Lasso (48,84%) en avril dernier, après une décennie de « Révolution citoyenne » menée par l’ancien Président Rafael Correa.

Bien qu’issu du parti officiel, le nouveau Président cherche à se démarquer de son prédécesseur en organisant un « dialogue national » avec les partenaires sociaux, les milieux financiers et industriels, et avec la presse et souhaite « renouer avec les valeurs démocratiques et la Constitution de 2008 ».

Sur le plan économique, l’Equateur est confronté à des défis importants. Le modèle économique de la dernière décennie, basé sur la dépense publique, la construction d’infrastructures de premier ordre et des politiques sociales ambitieuses, le tout financé par une manne pétrolière exceptionnelle, semble s’épuiser.

Le pays devra mettre en place une politique économique qui lui permette de retrouver l’équilibre des fondamentaux macroéconomiques et d’assainir durablement les finances publiques, ce qui lui permettra de retrouver le chemin de la croissance, poursuivre les programmes sociaux qui ont permis de réduire la pauvreté et les inégalités et de préserver la dollarisation de l’économie.

Le pays, qui s’est ouvert au secteur privé avec la promulgation d’une loi qui autorise les partenariats public-privé dans certains secteurs stratégiques,  offre toujours des opportunités très intéressantes, dans le domaine des infrastructures. Le gouvernement entend œuvrer au développement d’infrastructures dans les secteurs stratégiques (systèmes de transport urbains, projets énergétiques, infrastructures routières …) qui intéressent les entreprises françaises, très favorablement réputées pour leur sérieux et leur expertise.

L’adhésion de l’Equateur à l’accord de libre-échange entre l’UE, la Colombie et le Pérou offre également de nombreuses opportunités aux PME qui souhaiteraient exporter vers ce marché.

Le SER de Bogota et son antenne à Quito ont pour mission de :

  • Suivre les problématiques économiques et financières : l’Equateur dépend du pétrole et de ses exportations pour maintenir son système monétaire dollarisé, qui lui confère une stabilité macroéconomique clé pour son développement.
  • Développer les relations économiques institutionnelles bilatérales : des déplacements de Ministres tant à Paris comme à Quito se sont multipliés ces dernières années.
  • Appuyer et valoriser l’offre et la présence des entreprises françaises en Equateur, avec un intérêt particulier pour le suivi des grands contrats dans le secteur de l’environnement, de l’énergie et des transports urbains. Le SER de Bogota et son antenne à Quito suivent par ailleurs les évolutions de l’environnement des affaires, les contentieux éventuels, les difficultés d’accès au marché, etc.
  • Analyser l’insertion de l’Equateur dans son environnement régional et l’impact des accords de libre commerce négociés par le gouvernement sur l’activité des entreprises françaises.
  • Accompagner la mise en place de l’ALE entre l’UE et les pays andins, ainsi que la coopération en matière de transports et sur l’économie sociale et solidaire.
  • Notons enfin que d’autres organisations contribuent au développement des relations franco-équatoriennes (Chambre franco-équatorienne de commerce et d’industrie notamment). La BPi est ouverte à l’étude de projets ponctuels dans le pays. L’AFD est présente en Equateur depuis 2015, et dispose d’un portefeuille de projets intéressants.

 

Ressources

  • Une politique commerciale qui s’ouvre. - 16/08/2017

    Conscient de son retard en matière commerciale par rapport aux principaux concurrents (Colombie, Pérou et Amérique Centrale), le Gouvernement du Président Lenin Moreno, a donné, depuis son accession au pouvoir en mai 2017, des signaux d’ouverture ...

  • Le commerce extérieur équatorien au premier semestre 2017. - 16/08/2017

    Depuis 2011, en raison d’une balance des paiements déficitaire, l’Equateur a mis en place une politique commerciale protectionniste qui s’est traduite par des mesures de sauvegarde à la balance des paiements (surtaxes aux importations pouvant atte...