Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Chypre
 

Chypre

Ce pays est rattaché à la zone de compétence du site suivant : Italie

Ancienne colonie britannique, la République de Chypre est membre du Commonwealth depuis 1961 et de l’Union européenne depuis 2004, et a intégré la zone euro en 2008. Occupé militairement par la Turquie depuis 1974, en réponse à un coup d’État organisé par la Grèce en vue d’un rattachement de l’île, le nord de Chypre, autoproclamé République Turque de Chypre Nord (environ 37% du territoire pour 260 000 habitants sur un total de 1,1 million d’habitants pour l’ensemble de l’île) n’est pas reconnue au niveau international, à l’exception de la Turquie.

Entrée en récession en 2009, l’économie chypriote a été confrontée à une crise majeure entraînant, début 2013, un plan de sauvetage de 10 milliards d’euros alloués par l’Union européenne et le FMI afin d’éviter la faillite du système bancaire et limiter la dégradation de l’économie. En contrepartie, Chypre s’est engagée dans un programme de restructuration du secteur financier, d’assainissement des finances publiques et de réformes structurelles. Le plan d’ajustement s’est achevé en mars 2016, les objectifs ayant été atteints, voire dépassés.

Chypre a renoué avec la croissance en 2015 (+1,7%). Cette reprise s’est confirmée en 2016 avec une croissance de +2,8%, l’une des plus fortes de la zone euro, tirée par la reprise des investissements (notamment en moyens de transport et dans la construction) et la consommation des ménages favorisées par la hausse de l’emploi et la baisse des prix à la consommation ainsi que, d’un point de vue sectoriel, par le dynamisme du tourisme, des activités de shipping (Chypre constitue la 10ème flotte marchande mondiale et la 3ème au niveau européen) et des activités de services professionnels et techniques. Le secteur bancaire se stabilise grâce à l’importante restructuration de celui-ci engagée en 2013, et les bilans des banques s’assainissent progressivement.

Dans le secteur énergétique, suite à la découverte d’un champ gazier off-shore important en Egypte, Chypre espère que les explorations menées dans sa zone économique exclusive révèleront un potentiel qui lui permettra de devenir un acteur énergétique majeur dans la région.

La politique fiscale chypriote (faible taux d’imposition sur les sociétés et stabilité) constitue un facteur d’attractivité. Le gouvernement a récemment adopté un certain nombre de mesures incitatives, notamment fiscales, pour relancer les investissements et attirer des capitaux étrangers.

Ressources

  • Relations commerciales bilatérales entre la France et Chypre - 31/10/2016

    Chypre, marché modeste de par sa taille, représente moins d’1% des exportations totales de la France. La France est le 9e fournisseur de l’île, avec une part de marché de 5,6%. Nos exportations étant principalement constituées de produits pétrolie...

  • Situation économique et financière - 31/10/2016

    Entrée en récession en 2009, l’économie chypriote a été confrontée à une crise majeure entraînant, début 2013, un plan de sauvetage de 10 Mds € alloués par l’UE et le FMI, afin d’éviter la faillite du système bancaire et son impact néfaste sur l’é...