Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Bangladesh
 

L’inclusion financière au Bangladesh: de nets progrès à saluer mais d’important défis à relever

Les activités liées à l’inclusion financière ont commencé avec la création, avant l’indépendance, de l’Académie bangladaise pour le développement rurale (Bangladesh Academy for Rural Development- BARD). Après l’indépendance, le processus d’inclusion des pauvres dans les programmes de financements s’est poursuivi dans le cadre des programmes de protection sociale sous l’égide de la Banque Centrale et par les activités de l’ONG BRAC.  En 1983, la Grameen Bank a  en outre  ouvert la voie au développement du secteur de la microfinance. Le taux d'inclusion financière progresse à un rythme soutenu, le pourcentage de la population totale concernée étant passée de 39,76% en 2004 à 65,4% en 2014. Plusieurs institutions financières et non- financières s’activent pour réduire les goulots d'étranglement du système financier et élargir l'inclusion financière à travers des programmes de développement pour lutter contre la pauvreté.  De toute évidence, les solutions numériques et les nouvelles technologies constituent une opportunité  pour surmonter l'énorme défi qu’est l’amélioration de l’accès aux services financier.


Publié le 02/08/2017
Bangladesh

Focus sur

L'industrie du Prêt à Porter: Poumon Industriel et Talon d'Achille de l'Economie Bangladaise

Second exportateur de la planète derrière la Chine, la filière PAP bangladaise capitalise depuis plus d’une décennie sur une main d’œuvre bon marché et le dynamisme de ses entrepreneurs pour accroître...

- 30/08/2017

Environnement urbain et "smart city" au bangladesh

Fort de ses 165 millions d’habitants sur un territoire quatre fois inférieur à la France, le Bangladesh est confronté à des enjeux extrêmes en matière d’urbanisation. Pour faire face à ces défis majeu...

- 25/07/2017

Bangladesh: Un projet de budget ambitieux (année fiscale 2017-18)

Adopté avec modifications par le Parlement le 28 juin dernier, le projet de budget se fonde sur une prévision de croissance de 7,4 % et anticipe un déficit budgétaire de 12,4 Mds €, soit 5% du PIB. Le...

- 18/07/2017

Voir tous les Focus sur...