Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Pologne
 

Conjoncture au T1 2017 des États d’Europe centrale et orientale

Affichant des croissances exceptionnelles au T1, les PECO ont bénéficié du décalage temporel des congés de Pâques (de fin mars à mi-avril) ainsi que de la reprise de l’investissement, en lien avec l’accélération de l’absorption des fonds structurels, conjuguée à l’intensification de la demande tant domestique qu’étrangère. Ainsi marquées par une forte croissance économique au T1, les économies d’Europe centrale continuent d’afficher des indices PMI élevés. Si les indices tchèque et polonais (respectivement à 56,4 et 52) se situaient à des niveaux inférieurs aux attentes, l’indice PMI hongrois a atteint un niveau exceptionnel (62,1) fin mai.

Par rapport au T4 2016, hormis en Roumanie (1,7%), les plus fortes croissances trimestrielles au sein de l’UE ont été relevées en Lettonie (1,6%) et Slovénie (+1,5%). Suivent les croissances lituanienne (1,4%), hongroise et tchèque (1,3%). La République tchèque affiche l’une des plus fortes progressions trimestrielles du PIB au T1 (+0,9 pp) parmi les pays de l’OCDE avec la Finlande (+1,5 pp) et la Grèce (+1,1 pp). Similaires à celle du trimestre précédent, les croissances lituanienne et slovaque en g.t. s’établissent à 1,4 et 0,8%, respectivement. La croissance polonaise décélère, quant à elle, de 1,7 à 1,1%. Celle en Estonie perd 1,1 pp et atteint 0,8%.

Hors Roumanie (+5,6%), la plus forte croissance annuelle a été enregistrée en Slovénie (5,0%). La croissance se situe proche ou supérieure à 4% en Pologne (4,2%), Lituanie (4,1%) ainsi qu’en Estonie et Lettonie (4,0%). Suit la croissance hongroise (+3,8%). La Slovaquie et la République tchèque affichent, quant à elles, des taux respectifs de 3,1 et 2,9%. En comparaison avec le trimestre précédent, les plus fortes accélérations de la croissance en g.a. ont été relevées en Hongrie (+1,9 pp), Lettonie (+1,7 pp) ainsi qu’en Pologne (+1,3 pp). En Estonie et Slovénie, la croissance s’est accélérée de 1,2 pp. La croissance a également « gagné » 1,0 pp en République tchèque et Lituanie. En Slovaquie, la croissance s’est relativement stabilisée, passant de 2,9 à 3,1%.

Sauf indication contraire, les estimations de PIB s’expriment dans cette note en données corrigées des variations saisonnières (cvs) et mesurées en volumes chaînés.


Publié le 11/07/2017
Pologne

Focus sur

@FranceEcoPoland

- 19/09/2017

Conjoncture au T2 2017 des Etats d’Europe centrale et balte

Après avoir affiché des croissances exceptionnelles au T1, les économies d’Europe centrale et baltique se stabilisent au T2. Si la reprise de l’investissement se poursuit, en lien avec l’accélératio...

- 15/09/2017

PIB polonais au T2 2017 : Croissance de 4,4% en g.a. (cvs)

L’économie polonaise affiche au T2 2017 une légère accélération de la croissance en g.a. à 4,4% (cvs), malgré l’atonie de l’investissement. Le consensus de marché tablait, en données non cvs, sur des ...

- 04/09/2017

Voir tous les Focus sur...