Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Roumanie
 

Le secteur ferroviaire en Roumanie

Malgré l’entrée des acteurs privés sur le marché du transport ferroviaire à partir de 2001, le secteur demeure dominé par des entreprises publiques (CFR Marfa pour le fret et CFR Calatori pour les passagers), dont l’efficacité reste encore limitée par des performances financières insuffisantes et une certaine vétusté des parcs de matériel roulant. En ce qui concerne l’infrastructure, la Roumanie a une importance particulière dans le réseau ferroviaire européen, 20 % du réseau TEN-T couvrant son territoire. L’état actuel des infrastructures ferroviaires constitue toutefois un frein au développement de ce mode de transport, qui est le deuxième le plus utilisé en Roumanie mais dont la part reste beaucoup plus faible que celle du transport routier. On estime que 80 % des infrastructures ferroviaires ont besoin d’être rénovées. Dans ce contexte, 2 Md EUR de fonds structurels européens ont été alloués au secteur ferroviaire pour la programmation 2014-2020. Les projets soutenus par ces financements figurent dans le Master Plan Transport et concernent la construction et la modernisation des infrastructures, ainsi que l’achat de matériel roulant.


Publié le 21/04/2017
Roumanie