Accueil » Ressources » La direction générale du Trésor » Les services économiques à l'étranger » Gambie
 

Situation économique et financière de la Gambie

Après sa victoire aux élections présidentielles du 1er décembre 2016, Adama Barrow, le nouveau président gambien dont l’investiture a eu lieu à l’Ambassade de Gambie à Dakar le 19 décembre dernier, succède à  Yahya Jammeh qui a dirigé le pays de manière autoritaire et fantasque pendant 22 ans. Après un mois et demi de crise post-électorale soldé par le départ du président Jammeh qui laisse le pays avec  des déficits importants qui restent à évaluer, le président élu se retrouve confronté à d'importants défis tant au plan politique, sécuritaire qu’économique.

Plus petit pays d’Afrique continentale avec un territoire de 11 300 km², imbriqué dans le territoire sénégalais, la Gambie a la plus forte densité en Afrique de l’Ouest : 177 habitants par km2le plus petit pays d’Afrique continentale et éprouve une difficile situation socio-éconbomique et financière avec des indicateurs médiocres: 175ème sur 187 en matière d’IDH; le PIB par habitant s’élève à 435 USD ; le taux d’alphabétisation dépasse péniblement les 50%.

La croissance économique qui avait atteint 4,7% en 2015 devrait baisser à 2% en 2016 à cause de la chute de la fréquentation touristique et en partie à cause de  la crise électorale de décembre 2016. Les importantes dépenses extrabudgétaires et les décisions arbitraires en matière de politique de change sous l'ère Jammeh ont considérablement altéré la situation des finances publiques de la Gambie. Le déficit public devrait être de l'ordre de 9,5% en 2016, selon le FMI et le pays a prévu dans sa LFI 2016 une dette publique à 118% du PIB.


Publié le 24/03/2017